Tagué: Fleurs

Un p’tit goût de revenez-y !

Les fleurs de courgettes

Fleurs de courgettes via chocolatouslesetages.fr

Les fleurs pour décorer les assiettes, sur Greta Garbure, c’est pas notre truc, vous le savez !

En revanche, quand les fleurs ont une vraie légitimité en cuisine, on est pour !

Tout ça, on vous l’a déjà expliqué là :
https://gretagarbure.com/2014/05/02/glanes-et-cueillettes-sauvages-4/

Fleurs de courgettes viadeco.fr

Et les fleurs de courgettes particulièrement, frites en beignets ou farcies, on adore ça !

La preuve ici :

https://gretagarbure.com/2013/06/26/reconnaissance-du-ventre-21/

Fleurs de courgettes farcies à la mozzarella via chocolatouslesetages

Blandine Vié

Couenneries

Le romantisme n’est plus ce qu’il était !

Affiche Rôti de porc

Il y a ceux qui offrent des fleurs pour déclarer leur flamme !
Jacques Brel, lui, préférait les bonbons parce que… « les fleurs, c’est périssable » !

Aussi, aussi… c’est tout de même avec une surprise non dissimulée que je suis tombée sur cette affiche où un homme déclare sa flamme à sa dulcinée en lui offrant… un rôti de porc !

Bon, on sait bien que « Tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeille ! », comme l’a écrit Charles Monselet, poète et romancier du XIXe siècle !

De là à en dire autant des femmes !
Même si on veut bien croire que certaines sont des cochonnes dans l’intimité…

Une déclaration pour le moins « culottée » donc !
Néanmoins, à ce jour, aucune statistique n’a été retrouvée pour nous dire si cette technique de séduction — rôti de porc contre bouquet de roses rouges — est plus juteuse pour arriver à ses fins, voire à ses faims.

Allez, on se fait un p’tit câlin ?

Câlin cochon via agri85.fr

Cochonnément — mais si, mais si, ça existe ! — vôtre.

Blandine Vié

Glanes et cueillettes sauvages

Les fleurs en cuisine
(mais pas sur les assiettes !)

??????????

Comme nous vous le disions dimanche dernier (https://gretagarbure.com/2014/04/27/un-ptit-gout-de-revenez-y-4/), et même encore hier (https://gretagarbure.com/2014/05/01/un-ptit-gout-de-revenez-y-5/), sur Greta Garbure, nous n’aimons pas les fleurs que, de plus en plus souvent et de plus en plus grégairement — parce que lorsque l’un d’entre eux a une idée, voire une lubie, il y en a tout de suite 3000 pour faire du copié-collé ! — les restaurateurs parsèment sur nos assiettes en se prenant pour des Monet ou des Van Gogh.

En revanche, quand les fleurs font partie d’une tradition culinaire patrimoniale, nous nous faisons un devoir de mémoire de la transmettre.

Manger des fleurs peut paraître insolite ! Pourtant, on en mange déjà sans y prêter attention ! Par exemple les pissenlits auxquels se mêlent souvent des rosettes en boutons, voire des petits pompons (https://gretagarbure.com/2014/03/22/glanes-et-cueillettes-sauvages-3/), les artichauts, bractées qui sont en fait de grosses fleurs non encore épanouies… et même le chou-fleur qui est une inflorescence !

Artichaut via lefruitierdelee.com

Au rayon épices et condiments, les câpres sont des boutons floraux confits au vinaigre (on peut traiter les boutons de capucine de la même manière) et les clous de girofle des boutons floraux séchés. Citons encore le safran qui est le pistil d’une variété de crocus !

Safran via islamstory.canalblog.com

Il y a aussi l’incontournable eau de fleur d’oranger, distillat qui parfume tant de desserts d’enfance, des fouaces aux brioches en passant par les œufs au lait et autres pâtes à crêpes (https://gretagarbure.com/2014/03/26/savoir-faire-20/ et https://gretagarbure.com/2013/02/01/traditions-us-et-coutumes/)

Fleurs d'oranger via news.lpgsystems.fr

Dans la cuisine orientale, on utilise d’ailleurs l’eau de rose aux mêmes fins. Enfin, violettes, grains de mimosa et boutons de rose en sucre sont de vraies fleurs cristallisées. Les boutons de rose séchés s’utilisent aussi dans la cuisine nord-africaine, notamment pour parfumer les boulettes. Quant aux bonbons au coquelicot (spécialité de Nemours) et à la violette, ils ont enchanté notre enfance. Coquelicot que l’on retrouve aussi dans la cuisine berbère puisqu’on en utilise les capsules pour agrémenter le couscous makfoul à la semoule d’orge (https://gretagarbure.com/2014/04/24/bonne-table-ou-evi-table-21/ ).

Coquelicot via lespetitsplatsdanslesgrands.over-blog.com

Moultes recettes régionales intègrent les fleurs depuis toujours : dans toutes les campagnes on déguste des beignets de fleurs d’acacia (ou de sureau) début mai (https://gretagarbure.com/2014/04/27/un-ptit-gout-de-revenez-y-4/), lors de leur éphémère floraison, mais aussi la cousinète (soupe aux fleurs de mauve) en Béarn, les caillettes (petits pâtés de porc aux fleurs de coquelicot) en Ardèche (https://gretagarbure.com/2013/10/12/plats-mythiques-5/), les jets de houblon dans le nord-est et l’est de la France, les fleurs de courgette en Provence (https://gretagarbure.com/2013/06/26/reconnaissance-du-ventre-21/), la cramaillotte (confiture de fleurs de pissenlit) en Franche-Comté, la confiture de roses de Provins, etc. etc.

Cramaillotte via zabcreative.over-blog.com
On peut employer les fleurs avec plus d’audace encore. De nombreuses variétés peuvent agrémenter les salades, à commencer par les fleurs des herbes de garrigue (thym, serpolet) ou les si jolies fleurs de bourrache au petit goût de concombre. Mais aussi capucines, pensées, roses simples ou anciennes, pivoines, soucis, chrysanthèmes, pâquerettes, marguerites, fleurs de coucou, primevères, jonquilles, pois de senteur, fleurs de géranium, giroflées, pétales de tournesols, sommités fleuries des orties blanches. Il faut simplement veiller à bien retirer les sépales et éventuellement les pistils s’ils sont trop charnus.

Fleur de bourrache via ac-grenoble.fr

Quant aux violettes, jonquilles, fleurs de robinier (acacia), de sureau, de jasmin, de lilas simple ou double et d’arbre de Judée, elles peuvent se préparer en beignets (https://gretagarbure.com/2014/04/27/un-ptit-gout-de-revenez-y-4/), simplement poudrées de sucre et aspergées de quelques gouttes de cognac après qu’on en ait bien éliminé les sépales, les tiges et les pédoncules ligneux… et qu’on ait bien sûr vérifié qu’aucun hôte indésirable (petits insectes) ne se cachait dans les calices !

Beignets de fleurs d'acacia via speedrecette.com

On peut aussi préparer des beurres parfumés ou de délicieuses glaces (géranium, lavande, giroflée, hibiscus, orchidée) en faisant tout simplement macérer les fleurs dans de la crème anglaise (https://gretagarbure.com/2014/04/30/savoir-faire-22/) avant de la turbiner.

Lavande papillon via gerbeaud.com

Ou bien faire momifier des fleurs dans un caramel encore transparent, ou encore préparer des confitures (pissenlits), ou plus exactement des confits pour certaines fleurs (rose, jasmin, violette).

Les fleurs peuvent également parfumer des vins de ménage ou des vinaigres (vinaigre rosat). Il faut compter 100 g de fleurs par litre de vinaigre et filtrer au bout de 15 jours : https://gretagarbure.com/2014/02/07/savoir-faire-16/

Vinaigre rosat via lesfeesduchene.canalblog.com

Enfin, il y a bien sûr les tisanes aux bienfaisantes vertus (camomille, tilleul, fleurs d’oranger, hibiscus), voire quelques liqueurs à base de fleurs, comme la crème de rose, surtout en usage dans la cuisine orientale.

Rose ancienne via florum.fr

Il va sans dire que toutes ces fleurs doivent être exemptes de traitements chimiques.

Comme vous le voyez, il faut n’avoir que bien peu d’imagination pour se contenter de décorer une assiette avec quelques fleurs qui n’apportent rien gustativement à un plat alors que la cuisine française sait si bien nous conter fleurette !

Blandine Vié

Un p’tit goût de revenez-y

Les beignets de fleurs d’acacia

Beignets d'acacia via palaisdeslys.over-blog.com
Vous le savez, sur Greta Garbure, nous avons du mal à supporter les petites fleurs que certains restaurateurs se complaisent à parsemer sur leurs assiettes, quel qu’en soit le contenu et quelle que soit la saison ! Nous l’avons clamé haut et fort bien avant Pierre Jancou !

En revanche, il y a de vraies recettes de terroir où les fleurs jouent un vrai rôle et où leur présence a un vrai sens. Nous en reparlerons d’ailleurs très bientôt.

Beignets de fleurs d'acacia via speedrecette.com

Mais comme le printemps est un peu en avance cette année, profitez de vos balades pendant les ponts du mois de mai pour cueillir des fleurs d’acacia ou de sureau, voire de lilas et préparez ces délicieux beignets :

https://gretagarbure.com/2013/05/13/desserts-de-grand-mere/

Beignets de fleurs d'acacia via odelicesdupalais.canalblog.jcom

 Blandine Vié

 

 

P’tit billet d’humeur

Les beaux fruits du décor dans les séries télé

Corbeille de fruits par Giuseppe Arcimboldo via zazziz.fr
Vous ne trouvez pas marrant de voir tous ces films, téléfilms, policiers et autres séries télé où le héros (plutôt l’héroïne d’ailleurs) rentre toujours chez lui (chez elle) à pas d’heure après une journée harassante — c’est son job (commissaire, juge, procureur) qui veut ça ! — sans avoir eu le temps de faire de courses… mais qui a toujours sur sa table de cuisine un magnifique compotier garni d’une pyramide de fruits impeccablement lustrés et jamais talés.
Alors qu’il n’y a rien dans le frigo, pas même toujours une pizza surgelée au congélo !

Panier de fruits via lespaniersdusquare.com

Idem pour les bouquets de fleurs d’ailleurs ! Toujours présents, toujours joliment composés et jamais fanés…

Bon sang, mais c’est bien sûr ! Ça fait si joli dans le décor…

Quant aux éventuels personnages qui font leurs courses « pour de vrai » dans ces fictions, vous avez remarqué ?
Quelle que soit la saison, ils rapportent toujours une botte de poireaux dans leur cabas !

Mais que font les scripts (girls) ?

Blandine Vié