Catégorie: Dans les rayons

Dans les rayons

Les Délices Français

Box Bretonne © Brice Le Goasduff

Box Bretonne © Brice Le Goasduff

Près de deux millions de Français vivent à l’étranger… et aimeraient de temps à autre retrouver les produits emblématiques de la gastronomie française ! Chauvins, ils rêvent surtout de pouvoir goûter ceux de leur région d’origine.

C’est en partant de ce postulat que, bretonne, gourmande invétérée et expatriée en Allemagne, forte aussi du constat que les épiceries fines se démultipliaient, la très jeune Claudia Mével (28 ans) a créé Les Délices Français, un e-commerce de produits gastronomiques français, disponibles par abonnement, sous forme de box, pour tous les amoureux de nos spécialités où qu’ils soient !

Comme elle dit : « Dans un contexte de mondialisation où beaucoup d’entre nous sont amenés à vivre à l’étranger, Les Délices Français donne la possibilité de retrouver un petit coin de France et de voyager à travers notre beau pays et ses saveurs, depuis notre table à manger, aux quatre coins de l’Union Européenne. »

Chaque box est en vente pendant deux mois et contient 5 à 7 produits. Nous avons testé celle de mai-juin, dédiée à la Bretagne.

La box bretonne © Greta Garbure

La box bretonne © Greta Garbure

Premier constat : tous les produits sont de bonne qualité, sans « saloperies » ajoutées comme c’est si souvent le cas dans les conserves. Mais passons-les en revue :
– Les crêperolles (petites crêpes fourrées au roquefort) de Traou Mad : bon, le roquefort n’est pas à proprement parler breton mais ces petites crêpes — bien bretonnes, elles — sont délicieuses à picorer à l’apéritif.

Les crêperolles © Greta Garbure

Les crêperolles © Greta Garbure

– Les rillettes de thon (Compagnie bretonne de poisson) sont excellentes.
– Les ravioli de poisson au coulis de langoustines (idem) : ils ont une très bonne texture mais sont d’un goût assez décevant car assez fades. Nous conseillons de les faire gratiner.

Les ravioli © Greta Garbure
– Le kouign-amann en boîte (de la boulangerie Pain d’Épices à Quiberon) : il est fameux mais réchauffez-le impérativement au four, dans sa boîte ouverte. Ne vous laissez pas tenter par le micro-ondes qui le dessécherait.

Le kouign-amann © Greta Garbure

Le kouign-amann © Greta Garbure

– La crème de salidou (caramel au beurre salé de la Maison d’Armorine) : si vous ne tombez pas tout de suite dans le pot (ce qui est notre cas, raison pour laquelle on a zappé la photo), elle est épatante à tartiner sur des crêpes ou des gaufres ou tiédie au bain-marie et nappée en coulis sur vos glaces et vos desserts (tarte Tatin par exemple). 

Voilà donc une excellente initiative que nous tenons à saluer même s’il y a sans doute des améliorations possibles. Mais ne boudons pas notre plaisir.
C’est aussi une très bonne idée comme souvenir de vacances sans surcharger ses bagages.

Voir les prix des différentes formules sur le site.
http://www.lesdelicesfrancais.com 

Blandine Vié

Dans les rayons

Foodette
Le panier 4 repas

Le panier Foodette © Greta Garbure

Sollicités pour tester le panier Foodette, nous avons tenté l’expérience au mois de mai. C’est une idée qui fait florès sur internet et de nombreuses start up se sont lancées dans ce créneau du panier 4 repas permettant de préparer rapidement 4 dîners de saison équilibrés. Idéal quand on travaille et qu’on n’a pas le temps de faire les courses au quotidien. Car ces paniers contiennent des ingrédients pour faire la cuisine et non des plats tout faits. C’est donc une intention louable. Chez Foodette, après s’être inscrits sur le site http://www.foodette.fr, les clients reçoivent chaque mardi un grand panier (en fait un carton) dans lequel se trouve tout ce qui est nécessaire pour cuisiner 4 plats en moins de 30 minutes. La semaine où nous avons testé ce panier, Foodette avait créé un partenariat avec le magazine Saveurs pour l’élaboration des recettes. Mais passons en cuisine…

Au menu, voici les quatre plats prévus, dans l’ordre où il est conseillé de les préparer :
— Hampe grillée au piment doux et purée de carottes nouvelles
— Daurade au zaatar et purée de pois chiches au sésame
— Pizza-polenta aux tomates cerises et coppa
— Salade printanière au livarot

Plat n° 1 : la hampe

Les ingrédients de la mousseline de carottes © Greta Garbure

Les ingrédients de la mousseline de carottes © Greta Garbure

Je suis la recette à la lettre. Malheureusement, l’échalote du panier est pourrie ! Bon, moi j’en ai en magasin. Je prépare donc la marinade pour la hampe que j’ai coupée en quatre morceaux mais en pensant que ça aurait pu tomber sur quelqu’un qui n’a rien dans ses placards et qui s’abonne à Foodette justement pour pallier à cet inconvénient. Mauvais point.

L'échalote pourrie © Greta Garbure

L’échalote pourrie © Greta Garbure

La hampe marinée © Greta Garbure

La hampe marinée © Greta Garbure

Je prépare ensuite la mousseline de carottes et je sers : il est un peu curieux de parsemer la marinade crue sur la viande cuite mais honnêtement, la recette fonctionne très bien !

La hampe et la mousseline de carottes © Greta Garbure

La hampe et la mousseline de carottes © Greta Garbure


Plat n° 2 : la dorade

Les ingrédients pour la dorade © Greta Garbure

Les ingrédients pour la dorade © Greta Garbure

La dorade cuite © Greta Garbure

La dorade cuite © Greta Garbure

Les pois chiches en cuisson © Greta Garbure

Les pois chiches en cuisson © Greta Garbure

La purée de pois chiches © Greta Garbure

La purée de pois chiches © Greta Garbure

L’accord est judicieux mais nous avons trouvé que la marinade au « zaatar » (mélange de thym, sésame et sumac) n’apportait pas vraiment de saveur au poisson. Si c’était à refaire, je la mettrais plutôt dans la cavité ventrale de la dorade. De toute façon, la purée de pois chiches étant elle aussi parfumée d’épices (cumin et pâte de sésame), c’était suffisant.

Plat n° 3 : la pizza-polenta

Les ingrédients pour garnir la pizza © Greta Garbure

Les ingrédients pour garnir la pizza © Greta Garbure

L’originalité de la recette consiste à remplacer la pâte à pizza par de la polenta étalée en couche. Et c’est très astucieux ! Et très bon.

La polenta © Greta Garbure

La polenta © Greta Garbure

La pizza avant cuisson © Greta Garbure

La pizza avant cuisson © Greta Garbure

La pizza garnie © Greta Garbure

La pizza garnie © Greta Garbure


Plat n° 4 : la salade au livarot

Les ingrédients de la salade de livarot © Greta Garbure

Les ingrédients de la salade de livarot © Greta Garbure

Recette épatante que cette salade printanière au livarot ! Composée de boulghour et de quinoa, garnie de haricots verts, d’asperges vertes, de tomates cerises, de radis rouges, de noisettes décortiquées, de basilic, assaisonnée à l’huile de noisette et donc agrémentée de dés de livarot. Absolument délicieux et l’idée de garnir une salade de ce fromage est à retenir.

Haricots et asperges © Greta Garbure

Haricots et asperges © Greta Garbure

La salade sans les céréales © Greta Garbure

La salade sans les céréales © Greta Garbure

Les céréales © Greta Garbure

Les céréales © Greta Garbure

La salade de boulghour et quinoa au livarot © Greta Garbure

La salade de boulghour et quinoa au livarot © Greta Garbure

Bon, globalement, c’était un panier plein de bonnes idées mais nous avons tout de même quelques remarques à faire :
— Une fois de la viande et une fois du poisson, on peut considérer que sur quatre repas, c’est suffisant. Mais nous aurions trouvé plus équilibré d’alterner ces deux recettes avec les deux autres à base de céréales : polenta, boulghour et quinoa. Même si nous comprenons que la hampe est une viande non maturée très fragile (pour cette raison elle peut d’ailleurs être vendue chez les tripiers) et que le poisson doit lui aussi être consommé rapidement.
— L’incident de l’échalote est évidemment un bémol : la moindre des choses serait que tous les ingrédients soient vérifiés avant leur livraison puisque le site prône l’ultra-frais.
— Le programme des plats de la semaine suivante étant annoncé sur la brochure qui accompagne le panier, nous avons trouvé que les « aiguillettes de canard au cola, millet et carottes » étaient une recette fantaisiste et que l’utilisation d’un cola n’était pas très diététique alors que l’objectif de l’entreprise est aussi d’apprendre à bien manger.
— Quant aux prix, les formules sont à partir de 48 € en duo et à partir de 78 € en tribu. Chacun jugera selon son budget nourriture.

Blandine & Patrick

Dans les rayons

Une mallette de conserves Lafitte

Ciblé pour les papas gourmands, ce cadeau plaira à tous les gourmets !

Mallette de conserves Lafitte

Il s’appelle coffret « Féerique » et est a priori destiné aux papas pour la fête des pères qui a lieu ce dimanche 19 juin.
Imaginé par la Maison Lafitte, sise à Montaut dans les Landes, il propose une gamme de produits authentiquement « terroir ». 
Une petite mallette rouge contient tous ces trésors : du foie gras de canard entier, du confit de canard des Landes, une terrine Landaise et un pâté de magret de canard fumé. 5 recettes pour papas appréciant les nourritures terrestres.
Nous avons été séduits par ces produits emblématiques du Sud-Ouest sans « saloperies » ajoutées.
La terrine landaise est tout à fait épatante.

Composition de la mallette :
• 
Foie Gras de Canard Entier des Landes : 130 g
• Confit de Canard des Landes – 2 Cuisses : 600 g
• Terrine Landaise – 20% Bloc de Foie Gras : 130 g
• Rillettes de Canard – Pur Canard : 120 g
• Pâté de Magret de Canard Fumé : 65 g
Poids net : 1045 g
Prix : 39,85 €
En vente dans les boutiques Lafitte, les épiceries fines et sur le site internet http://www.lafitte.fr où l’on peut aussi acheter ces produits au détail.

Une suggestion pour l’année prochaine : la mallette rouge coquelicot est mignonne comme tout et rappelle les valisettes à couture des petites filles d’autrefois.
Aussi nous semble-t-il qu’un contenant plus viril — une boîte à outils ? — serait plus approprié pour un cadeau destiné à la gent masculine.
Mais cet achat ravira de toute façon toute la famille.

Blandine Vié

Dans les rayons

Une petite louche touche de caviar ?

Carpaccio de langoustines au caviar Siberian Calvisius © Greta Garbure

Carpaccio de langoustines au caviar Siberian Calvisius © Greta Garbure

Il y a quelque temps, j’ai eu l’occasion de goûter un caviar que je ne connaissais pas — Calvisius — lors d’un déjeuner de presse chez Mori (Mori Venice Bar*), restaurant italien réputé de la place de la Bourse à Paris et je l’ai beaucoup apprécié, tel quel ou mis en scène pour quelques plats de fête.

Le caviar Calvisius « Siberian » évoque une espèce particulière d’esturgeon, l’esturgeon siberano (Acipenser baerii) qui peut atteindre jusqu’à 40 kg. Originaire des bassins fluviaux et lacustres de la Sibérie (les fleuves Ob et Kolyma et le lac Baïkal), aujourd’hui l’esturgeon sibérien est élevé dans les eaux claires de la Lombardie et travaillé dans les usines certifiées à Calvisano (province de Brescia en Lombardie). Cette espèce offre un caviar varié dont la taille diffère selon l’âge, entre 2,2 et 2,7 mm et la gamme de nuances de couleur des grains varie du gris au jaune. Ce caviar a une saveur ferme et marquée, un goût délicatement iodé et une texture souple et translucide qui sont le résultat d’environ 8 ans d’attente pour procéder à l’extraction du caviar, c’est-à-dire le moment où les oeufs sont à leur maturité maximale. En plus du Calvisius Siberian Classic, il est également disponible en Calvisius Siberian Royal, une sélection rigoureuse des meilleurs oeufs de l’esturgeon sibérien. Calvisius caviar est une marque déposée de la société italienne Agroittica Lombarda. Il faut savoir que l’Italie est actuellement le premier pays producteur de caviar d’élevage du monde devant la France, la Chine, la Russie, les États-Unis, l’Allemagne et l’Uruguay, les principaux pays consommateurs étant la Russie, les États-Unis et la France.

En vente en CHR et chez les meilleures épiceries fines d’Europe aux prix de vente conseillés de : – Caviar Calvisius Siberian : boîte de 30 g = 48,00 €. Caviar sibérien royal Calvisius © Greta Garbure

Voici quelques exemples de mise en scène du restaurant Mori Venice Bar :

Noix de Saint-Jacques et esturgeon, caviar Calvisius Siberian © Greta Garbure

Noix de Saint-Jacques et esturgeon, caviar Calvisius Siberian © Greta Garbure

Ravioli au chèvre, crumble de brioche et caviar Siberian Calvisius © Greta Garbure

Ravioli au chèvre, crumble de brioche et caviar Siberian Calvisius © Greta Garbure

Il en est évidemment mille autres.

Blandine Vié

  • Mori Venice Bar
    2, rue du 4 septembre
    75002 Paris
    Tél : 01 44 55 51 55

Dans les rayons

Quelques foies gras !

Tout le monde ne sait pas, ne peut pas ou ne veut pas faire son foie gras pour les fêtes.
Problème d’approvisionnement, de temps, de savoir-faire.
Ou tout simplement d’envie… ce qui est tout-à-fait respectable !

Aussi, parmi tous les foies gras que nous avons eu l’occasion de déguster, en voici quelques-uns que nous avons appréciés plus que les autres. Nous les avons classés par ordre alphabétique.

Bon à savoir : il faut compter environ 50 à 60 g de foie gras par personne selon le moment de dégustation (apéro, entrée… ou entremets de fin du repas avant le dessert : voir notre article à ce sujet : https://gretagarbure.com/2014/12/23/tradition-us-et-coutumes-5/

Foie gras de canard

Foie gras de canard BARTHOUIL

Notre coup de cœur❤

Les foies gras de canard Barthouil sont élaborés dans les Landes (à Peyrehorade) à partir de canards Picaillon (6 éleveurs-gaveurs seulement) élevés en plein-air et nourris au maïs au Pays d’Orthe pendant 14 semaines (3 semaines de plus que la norme dans les élevages intensifs).
Ils sont goûteux et leur texture fondante et « beurrée » est très agréable.

• Le foie gras de canard d’automne à l’abricot et aux châtaignes
Un accord très réussi pour ceux qui aiment la foie gras travaillé. Réellement délicieux.
Prix : 25 € la barquette de 200 g.

Foie gras d'automne à l'abricot et aux châtaignes Barthouil © D. Nakache

Foie gras d’automne à l’abricot et aux châtaignes Barthouil © D. Nakache

• Le foie gras de canard entier en bocal
Traditionnel et élégant.
Prix : 20,10 € le bocal de 120 g, 26,20 € le bocal de 180 g, 42,90 € le bocal de 315 g.

Foie gras de canard entier en bocal Barthouil

Foie gras de canard entier en bocal Barthouil

• Le foie gras de canard entier, au torchon
Cuit dans un bouillon de légumes et d’épices.
Fin, élégant, onctueux avec une bonne longueur en bouche.
Prix : 42,50 € les 300 g.

Foie gras de canard entier au torchon © D. Nakache

Foie gras de canard entier au torchon © D. Nakache

Maison Barthouil, 378, route d’Hastingues, 40300 Peyrehorade, Tél : 05 58 73 00 78
Boutique Paris : 41, rue Charlot, 75003 Paris, Tél : 01 42 78 32 88

• • •

Foies gras de canard LARNAUDIE

• Le foie gras de canard entier du Quercy Le goût au sauternes, au torchon
Prix : 23,95 € format 220 g, 28,60 € format 280 g, 39,90 € format 400 g.
En vente en GMS.

Foie gras de canard entier du Sud-Ouest au sauternes

Foie gras de canard entier du Sud-Ouest au sauternes

• Le foie gras entier du Quercy en bocal
Prix : 28,55 € le bocal de 280 g
En vente en GMS.

Foie gras de canard entier du Quercy Larnaudie

Foie gras de canard entier du Quercy Larnaudie


• • •

Foie gras de canard LAFITTE

• Le foie gras de canard entier des Landes poivré Lafitte
Recette traditionnelle revisitée par la saveur corsée du poivre noir concassé.
Épatant à l’apéritif avec du bon pain de campagne et un champagne brut pour contrecarrer le côté rustique.
Prix : 20 € TTC le bocal de 130 g.
En vente dans les boutiques Lafitte : points de vente au 05 58 76 40 40.
Par correspondance : 05 58 76 40 48.
En ligne sur http://www.lafitte.fr

Foie gras Lafitte poivré

Foie gras Lafitte poivré

Foie gras au poivre Lafitte  mis en scène

Foie gras au poivre Lafitte mis en scène


• • •

Foie gras d’oie

Foie gras d’oie FEYEL

• Le foie gras d’oie entier Feyel au torchon
Foie gras typique avec sa couleur beige-orangé, sa texture onctueuse et son peu d’exsudat de graisse, les trois caractéristiques du foie gras d’oie par rapport au fois gras de canard.
Pris : 19,95 € TTC les 220 g.
En vente en GMS.

Foie gras d'oie entier Feyel

Foie gras d’oie entier Feyel


• • •

Blandine Vié