Catégorie: ACTU

Tout frais pondu

L’Académie de la Viande
au Café des Abattoirs (Paris 1er)

Côtes de bœuf © Greta Garbure

Côtes de bœuf © Greta Garbure

Tout d’abord, j’aimerais dire un mot sur l’Académie de la viande dont les plus fidèles d’entre vous savent que je fais partie.
L’Académie de la viande est une association créée en 1982 à l’initiative du professeur Georges Chaudieu, créateur de l’École Supérieure des Métiers de la Viande, auteur de nombreux traités et ouvrages techniques. Depuis 2007, elle est présidée par François Landrieu.
L’Académie rassemble 50 personnalités — j’ai le fauteuil 47 ! — ayant fait la démonstration de leur intérêt pour l’activité des filières viandes : professionnels, scientifiques, enseignants, journalistes et écrivains. Elle a pour mission d’accroître les connaissances, de promouvoir la qualité dans les métiers et les produits de la filière élevage-viande et de répondre aux questions posées par la société.
Depuis 2010, l’Académie décerne un Prix du Livre et, pour cette cinquième édition, c’est le magazine trimestriel BEEF, édité par le groupe CEOL Presse, qui a été élu. Très visuel, élégant, humoristique, décalé et parfois même provocateur, il est en tout cas novateur. Le Prix 2014 a donc été remis conjointement à Olivier Picon, directeur de la publication, et au rédacteur en chef Alexandre Zalewski.

BEEF

François Landrieu, Olivier Picon et Alexandr Zalewski © Greta Garbure

François Landrieu, Olivier Picon et Alexandr Zalewski © Greta Garbure

Cette cérémonie a eu lieu à Paris (dans le 1er arrondissement), au « Café des Abattoirs », l’un des établissements des Rostang père et filles, où nous avons fait un formidable déjeuner, comme vous allez pouvoir le constater en photos !

Buvons d’abord un verre de quincy absolument épatant (mais dont j’ai oublié de noter le nom du domaine) et grignotons quelques cochonnailles à l’apéro :

Verres de quincy à l'apéro © Greta Garbure

Verres de quincy à l’apéro © Greta Garbure

Cochonnailles en amuse-bouche © Greta Garbure

Cochonnailles en amuse-bouche © Greta Garbure

La salle est petite mais chaleureuse :

La salle © Greta Garbure

La salle © Greta Garbure

Alors passons à table et nouons tout de suite nos serviettes-bavoirs autour du cou ! Il semblerait que nous allons en avoir besoin car le repas est plein de promesses ! N’est-ce pas René Laporte (secrétaire de l’Académie) ?

René Laporte, secrétaire de l'Académie de la viande © Greta Garbure

René Laporte, secrétaire de l’Académie de la viande © Greta Garbure

Commençons tout de suite par du lourd : une très jolie feuillantine d’agneau, aussi bonne qu’élégante, accompagnée d’un céleri-rémoulade râpé gros comme j’aime :

Feuillantine d'agneau © Greta Garbure

Feuillantine d’agneau © Greta Garbure

Céleri-rémoulade © Gret

Céleri-rémoulade © Greta Garbure

Puis arrivent d’autres entrées : une soupe de pois cassés aux lardons et des raviolis d’agneau qui émoustillent les papilles.

Soupe de pois cassés aux lardons © Greta Garbure

Soupe de pois cassés aux lardons © Greta Garbure

Ravioli d'agneau © Greta Garbure

Ravioli d’agneau © Greta Garbure

Ces préambules sont délicieux et pourtant nous ne sommes pas au bout de nos surprises puisque s’annoncent trois plats à base de bœuf que nous apercevons par le passe, la cuisine étant en vis-à-vis de nos tables :

Prêt à envoyer ! © Greta Garbure

Prêt à envoyer ! © Greta Garbure

De magnifiques côtes de bœuf (normande maturée 4 semaines), des ribs de bœuf et de la bavette de black angus. Des viandes tendres et goûteuses à souhait dont on se ressert sans se priver !

Côte de bœuf © Greta Garbure

Côte de bœuf © Greta Garbure

Ribs de bœuf © Greta Garbure

Ribs de bœuf © Greta Garbure

Bavette de bœuf black angus © Greta Garbure

Bavette de bœuf black angus © Greta Garbure

Le tout servi avec des frites comme on aimerait en voir plus souvent, un somptueux plat de légumes oubliés et une petite salade : que du bonheur ! Inutile de préciser que toutes les cuissons sont parfaites, ça se voit !

Frites © Greta Garbure

Frites © Greta Garbure

Somptueux légumes oubliés© Greta Garbure

Somptueux légumes oubliés© Greta Garbure

Petite salade © Greta Garbure

Petite salade © Greta Garbure

Sans oublier le chinon « Le clos Coquimbert » 2010, souple et caressant, qui accompagnait avec bonheur ces agapes gargantuesques.

Chinon © Greta Garbure

Chinon © Greta Garbure

Repus nous sommes, toutefois nous n’allons pas bouder le petit cortège de desserts qui viennent clore cet excellent repas et nous soumettre à la tentation. Ils sont disposés devant nous et chacun picore comme il veut. Or, ils sont eux aussi tout à fait du genre que j’aime, un tantinet rustique, celui des grands-mères : tarte aux pommes, gâteau au chocolat, fromage frais aux fruits, mousse au chocolat escortée d’un savoureux biscuit. Bref… j’ai tout goûté ! 

Tarte aux pommes © Greta Garbure

Tarte aux pommes © Greta Garbure

Gâteau au chocolat © Greta Garbure

Gâteau au chocolat © Greta Garbure

Fromage frais aux fruits de saison © Greta Garbure

Fromage frais aux fruits de saison © Greta Garbure

Mousse au chocolat et biscuit © Greta Garbure

Mousse au chocolat et biscuit © Greta Garbure

Un déjeuner qui, sans nul doute, restera dans les annales de l’Académie et la mémoire de ses académiciens !

Blandine Vié

http://www.academiedelaviande.eu

Café des Abattoirs
10, rue Gomboust
75001 Paris
Tél : 01 76 21 77 60
ouvert 7/7 jours
http://www.cafedesabattoirs.com
http://www.rostangperefilles.com

Nos marronniers (l’actu qui revient tous les ans)

Les herbes de la Sainte-Barbe :
c’est aujourd’hui qu’il faut les planter !

Herbes de la Sainte Barbe via aufilrouge.canalblog.com

C’est aujourd’hui le jour de la Sainte-Barbe, patronne des pompiers, des mineurs, des architectes, des géologues, des artilleurs, des sapeurs, des canonniers, des artificiers, des métallurgistes, des ingénieurs, des polytechniciens et des carillonneurs. Bref de tous ceux qui construisent en surface ou œuvrent en sous-sol et ont à faire avec le gaz et le feu.

Sainte Barbe via amispfbleau.perso.neuf.fr

Elle protège notamment de la foudre, aussi c’est elle qu’il faut prier si vous désirez éviter le coup de foudre !

Foudre via wallfizz.com

Mais en Provence et dans le Comté de Nice, le jour de la Sainte-Barbe, il est également de tradition de semer des graines de blé et des lentilles dans des coupelles (sur un peu de coton humide) pour qu’elles soient « en herbe » le jour de Noël. Pour bien faire, il faut trois coupelles : deux pour mettre dans la crèche, et une sur la table de Noël. C’est un gage de prospérité pour l’année à venir. Il semblerait que ce soit une coutume héritée des Grecs et des Romains.

Lentilles de la Sainte-Barbe via horizons-d-aton.over-blog.fr

En tout cas, ne nous en privons pas !
Mais surtout, ne les jetez pas après Noël ! Laissez-les sécher et enterrez-les… comme fut enterrée Sainte-Barbe par son propre père ! Sinon, comme le père infanticide puni par Dieu, vous risquez d’être foudroyé !
À bon entendeur !

Blé de la Sainte-Barbe via horizons-d-aton.over-blog.fr

Blandine Vié

Saynètes

Choisir un vin…
c’est un peu comme choisir
une partenaire amoureuse !

Les amoureux, Jean-Marc Nattier, 1744, Alte Pinakothek, Munich

Les amoureux, Jean-Marc Nattier, 1744, Alte Pinakothek, Munich

— Il y a ceux qui aiment les blondes, ceux qui préfèrent les brunes et ceux qui ne jurent que par les rousses.
— Il y a ceux qui ne boivent que du vin blanc, d’autres du vin rouge, d’autres encore que du rosé.

— Il y a ceux qui aiment les filles pétillantes.
— Il y a ceux qui aiment le champagne !

— Il y a ceux qui n’aiment que les bourgeoises griffées (Chanel, Dior, Hermès, Vuitton, Gucci, Louboutin, etc.). 
— Il y a ceux qui sont des buveurs d’étiquettes.

— Il y a ceux qui aiment les filles pas épilées…
— Il y a ceux qui aiment le vin nature !

— Il y a ceux qui aiment les bourguignonnes girondes.
— Il y a ceux qui préfèrent les Beaune(s) bordelaises.

— Il y a ceux qui aiment les filles faciles qui posent au bord des piscines.
— Il y a ceux qui aiment bien les vins de piscine un peu faciles.

— Il y a ceux qui n’aiment que les filles exotiques.
— Il y a ceux qui n’aiment que les vins atypiques.

— Il y a ceux qui n’aiment que les grandes bringues élancées.
— Il y a ceux qui ne vident que des bouteilles alsaciennes au long col.

— Il y a ceux qui fantasment sur les quilles des filles.
— Il y a ceux qui fantasment sur les quilles bonnes filles.

— Il y a les lecteurs de « Lolita ».
— Il y a les amateurs de fillettes.

— Il y a ceux qui aiment les cougars ayant de la bouteille.
— Il y a ceux qui aiment les vieilles bouteilles.

— Il y a ceux qui n’aiment que les amours rurales.
— Il y a ceux qui ne jurent que par les vins de pays.

— Il y a ceux qui aiment les quilles… à la vanille.
— Il y a ceux qui aiment le goût de vanille dans les quilles.

— Il y a ceux qui rêvent à ce que cache la robe des filles.
— Il y a ceux qui rêvent sur ce que dévoile la robe des vins.

— Il y a ceux qui ne pratiquent que les préliminaires.
— Il y a ceux qui goûtent du bout des lèvres.

— Il y a ceux qui préfèrent la position horizontale.
— Il y a ceux qui adorent les verticales.

— Il y a ceux qui notent leurs conquêtes dans un « herbier ».
— Il y a ceux qui tiennent un livre de cave.

— Il y a les collectionneurs.
— Il y a les collectionneurs.

On dit que les meilleurs amants sont les hommes infidèles.
Pour les buveurs de vins éclectiques, je suis sûre que c’est vrai !

Three fresh grapes

Blandine Vié

Un p’tit goût de revenez-y !

Le temps de la daube

Daube de boeuf via viande.com

 

Et oui ! Le 30 novembre est une date charnière !
L’hiver avant l’hiver.
Parce que, bigre, il commence à faire vraiment froid !

C’est donc le moment de commencer à mijoter les daubes et tous ces petits plats qui réconfortent le corps et l’âme !

Autrefois, dans tout le Sud-Ouest, la daube de bœuf était rituelle le 30 novembre, jour de la Saint-André, et donnait le coup d’envoi de la préparation des confits et des tuailles de porc.

Pour la faire, c’est là !

http://gretagarbure.com/2013/11/30/traditions-us-et-coutumes-10/

Blandine Vié

Un p’tit goût de revenez-y !

Salade de fruits jolie, jolie ! 

Arcimboldo fruits via blog.museum.toulouse.fr

Je n’ai qu’une chose à dire :

quand Patrick a la pêche,
on se fend la poire !

Cliquez vite sur le lien ci-dessous pour avoir vous aussi la banane !

http://gretagarbure.com/2014/03/28/saynete/  

BV