No Comments

  1. Paule
    24 novembre 2013 @ 10 h 54 min

    En fait, il semble bien que ça remonte aux Celtes qui enfermaient leurs viandes dans un sac de boyau qu’ils cuisaient dans un bouillon d’herbes et de racines. Selon les dialectes, ça s’appelait « poten, podin, put ou pud ».
    Au fil des siècles, c’est devenu « bag pudding » (pudding en sac), une toile remplaçant le boyau.

    Reply

    • gretagarbure
      24 novembre 2013 @ 10 h 58 min

      Le principe même du far breton… celui du « kig a farz » !

      Reply

  2. Desserts de grand-mère |
    16 octobre 2014 @ 6 h 01 min

    […] Si vous êtes l’un de nos fidèles lecteurs, vous savez déjà qu’en français on doit écrire pouding et non pudding. On vous raconte ici le pourquoi du comment : http://gretagarbure.com/2013/11/24/les-mots-des-mets-la-saveur-cachee-des-mots-28/ […]

    Reply

  3. Nos mille-feuilles (nos feuilletages de la semaine) |
    2 décembre 2016 @ 7 h 00 min

    […] Je ne suis pas sûre que l’on puisse réussir cette recette mythique aussi bien chez soi mais en tout cas, tous les secrets de pâtissier sont dévoilés si l’on veut s’en donner la peine. La recette des gaufres mais également toutes les autres recettes de cette maison (brioches, palmiers, tartes, gâteaux de voyage, etc.) qui fait chavirer tant de becs sucrés.J’ajouterai une petite précision toute personnelle : s’il est vrai que le pudding est emblématique de l’Angleterre, rappelons que c’est en Italie qu’il est né (budino) et que d’un point de vue lexical, la Grande-Bretagne est cependant redevable à la France. Voir plus de détails ici : https://gretagarbure.com/2013/11/24/les-mots-des-mets-la-saveur-cachee-des-mots-28/ […]

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *