Plats mythiques

Rôti de porc pommes boulangère

Le rôti cuit © Greta Garbure

Le rôti cuit © Greta Garbure

Pourquoi cette appellation de  » boulangère » (sous-entendu » à la boulangère ») ? Tout simplement parce qu’autrefois, dans beaucoup de foyers ruraux on avait une cheminée et une cuisinière à bois ou à charbon… mais pas de four. Aussi portait-on parfois certains plats (généralement en fin de semaine) chez le boulanger qui les faisait cuire dans son four brûlant après la dernière fournée de pain.

Pour ce qui est des pommes boulangère, il s’agit de pommes de terre coupées en fines rondelles panachées avec des oignons émincés revenus au beurre (ou pas). Cette garniture est placée au fond d’un plat à four, mouillée d’eau ou de bouillon et l’on pose dessus une pièce de boucherie, généralement un gigot ou une épaule d’agneau mais ça peut être aussi une rouelle, un carré, un quasi ou un beau rôti de porc comme j’ai choisi de le faire ici.

La recette

Préparation : 30 min
Cuisson : 1 h 30 min

Pour 8 personnes :
1 rôti de porc fermier dans la longe de 1,5 kg à 1,6 kg
8 belles pommes de terre de conservation
1 gros oignon (moi, je préfère doux)
2 têtes d’ail
4 branches de thym frais
3 feuilles de laurier
1 litre de bouillon (ou d’eau)
50 g de beurre
sel fin, poivre du moulin

Les ingrédients © Greta Garbure

Les ingrédients © Greta Garbure

Commencez par beurrer généreusement un plat à rôtir assez profond (ici un « roaster » Revol en forme de cochon parfaitement approprié).
Pelez, lavez et coupez les pommes de terre en rondelles fines (environ 2 mm d’épaisseur). Pelez et émincez l’oignon (plutôt dans le sens de la hauteur). Coupez les têtes d’ail en deux à mi-hauteur.

Préchauffez le four à 210 °C/thermostat 7.

Faites une première couche de pommes de terre au fond du plat. Recouvrez-les avec un tiers des oignons. Effeuillez un peu de thym, disposez une feuille de laurier, salez et poivrez. Faites une deuxième couche de pommes de terre et d’oignons, assaisonnez-la pareillement puis faites une dernière couche de pommes de terre et d’oignons, également assaisonnée.

1ère couche de pommes de terre © Greta Garbure

1ère couche de pommes de terre © Greta Garbure

2ème couche de pommes de terre © Greta Garbure

2ème couche de pommes de terre © Greta Garbure

3ème couche de pommes de terre © Greta Garbure

3ème couche de pommes de terre © Greta Garbure

Posez le rôti à la surface des pommes de terre. Entourez-le avec les têtes d’ail coupées. Parsemez de petites noisettes de beurre, salez et poivrez. Versez le bouillon sur les pommes de terre à hauteur sans toutefois qu’il ne touche le rôti. Au besoin ne mettez pas tout et réajustez le niveau pendant la cuisson si nécessaire.

Poser le rôti de porc sur les pommes de terre © Greta Garbure

Poser le rôti de porc sur les pommes de terre © Greta Garbure

Le rôti dans son plat cochon © Greta Garbure

Le rôti dans son plat cochon © Greta Garbure

Enfournez le rôti à mi-hauteur et laissez cuire 40 minutes. Au bout de ce temps, retournez le rôti et arrosez les demi-têtes d’ail avec un peu de bouillon.

Retourner le rôti © Greta Garbure

Retourner le rôti © Greta Garbure

Remettez le rôti dans le four et poursuivez la cuisson 40 min. Puis retournez-le à nouveau et terminez la cuisson 10 minutes.

Pour servir, tranchez le rôti (tout ou partiellement) et disposez les tranches sur les pommes de terre ou présentez-le tel quel et tranchez-le à table. Servez bien chaud.

Le rôti de porc cuit © Greta Garbure

Le rôti de porc cuit © Greta Garbure

À l'assiette © Greta Garbure

À l’assiette © Greta Garbure

 Un peu de bla-bla

Le rôti tranché © Greta Garbure

Le rôti tranché © Greta Garbure

• Il vaut mieux couper les oignons dans le sens de la hauteur, ils libèrent plus de parfum. Vous pouvez les faire fondre avant de les mêler aux pommes de terre, surtout si le temps de cuisson est inférieur à 1 heure 30 minutes (pièce de viande plus petite ou agneau servi très rosé) mais pour une belle pièce de porc, je trouve que cela n’est pas nécessaire.

• Bien sûr, vous pouvez ne mettre que quelques gousses d’ail mais pour un beau dimanche, les demi-têtes ont de l’allure !

• Pour mouiller les pommes de terre, choisissez un bouillon de volaille ou de légumes, de préférence fait maison. À défaut, utilisez de l’eau.

• Ajustez le temps de cuisson en fonction de la forme du rôti : il demandera un peu plus de cuisson s’il est gros et charnu que s’il est long et mince. Mais ne le faites surtout pas surcuire ce qui rendrait la viande sèche. Certes, le porc ne se sert pas saignant mais légèrement rosé, il est plus tendre et plus savoureux.

• Pour vous procurer un plat cochon Revol, c’est ici :
http://www.revol1768.com

Le plat cochon : 48 €
L 34,5 cm x l 24 cm x H 11,15 cm – 300 cl
Existe en blanc, rose, noir satiné (effet fonte).
Passe au lave-vaisselle, micro-ondes et congélateur.

Rôti cochon © Greta Garbure

Rôti cochon © Greta Garbure

Blandine Vié

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s