Dégustations

Un sancerre pour les fêtes

Château de Sancerre, cuvée du Connétable

image-1

Le château de Sancerre — le vin — est produit par le beau château du même nom qui domine le village de Sancerre et la vallée de la Loire depuis le Xe siècle et qui fut le fief de Louis, comte de Sancerre (1342-1402), connétable et maréchal de France dont la devise était « Passe avant le meilleur ». Excusez du peu !

La saga moderne débute en 1919 avec l’acquisition et la rénovation du château par Louis-Alexandre Marnier-Lapostolle, créateur de la célèbre liqueur. Dans cette région où l’on cultive la vigne depuis le Moyen-Âge, il fonde un domaine viticole qui s’est développé au point de compter plus de 56 hectares répartis en 70 parcelles et plantés à 90% en sauvignon (blanc) car le terroir est privilégié pour ce cépage. Quelques parcelles de pinot noir complètent le vignoble composé de pieds âgés de 25 ans en moyenne.
Situé en grande partie sur le versant sud-est du fameux piton de Sancerre et aujourd’hui sous la houlette de Gérard Cherrier, le domaine se distingue en intégrant les trois types de sols particuliers à l’appellation. Une complexité qui fait la spécificité des cuvées élaborées (vinifiées et élevées) sur la propriété et les rend emblématiques de l’appellation car elles sont l’expression du caractère de leur vignoble.
Les caillottes calcaires leur confèrent un côté floral alors que les terres argilo-calcaires apportent puissance et fruité, les silex livrant une belle fraîcheur. Sur quelques parcelles, les sols argilo-sableux propres au domaine donnent enfin des baies à la concentration intense.

La cuvée du connétable, plus précisément, est issue d’une sélection des meilleures parcelles du vignoble et rend hommage aux origines médiévales du château de Sancerre. De plus, elle est produite uniquement les années les plus propices, puis élevée 10 mois en fûts de chêne.

Sous sa robe d’un beau jaune franc, se dévoilent des arômes délicats, doux et légèrement vanillés. Mais en bouche, l’attaque est charnue avec des tanins bien fondus et le vin se révèle minéral et rond à la fois, élégant, puissant et fruité (fruits mûrs : abricots), avec une belle fraîcheur. Un subtil équilibre entre vivacité et onctuosité.

Évidemment parfait pour des épousailles avec son « pays », le crottin de Chavignol, il est également efficace avec les viandes blanches et les volailles festives et en surprendra plus d’un même sur un foie gras. Mais si, mais si !
Si vous préférez le boire en d’autres circonstances, il jouit de toute façon d’un bon potentiel de vieillissement.

Millésime 2015 en vente chez les cavistes indépendants au prix généralement constaté de 30 €.

Blandine Vié

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s