Mille-feuilles (nos feuilletages de la semaine)

Le Guide Hachette des Vins 2017

guide-hachette-des-vins-2017

Il y a sur cette planète (cette « wine planet » pour faire plus chic) les connaisseurs : les « présumés tels » grâce à cette autorité naturelle qui leur permet d’asséner des jugements définitifs, les « autoproclamés » comme ils aiment intituler ceux qui ne pensent pas comme eux, les « bec-en-zinc » façon Gabin vu par Blier qui décidément n’apprécient que les vieilles saletés ou inversement détestent des nouvelles références indiscutables, sans oublier les journalistes complimenteurs, forcément malhonnêtes et enfin les blogueurs, sous-espèce profiteuse d’une presse désargentée. Il y en a même quelques-un qui réussissent la performance unique d’être tous ces « prétentieux handicapés du bulbe » à la fois !
Ivrognes en rogne, déglingos des bistros, seules leurs façons de boire valent la peine d’en parler longuement, très longuement, seuls leurs « éléments de langage » révèlent le fond de leurs pensées sur le monde du vin, seules les bouteilles qu’ils descendent méritent d’être montées en épingle, ils sont les seuls parfaitement désintéressés puisqu’ils vivent de l’air du temps quand vous, les autres, les gueux, qui exprimez vos sensations n’avez à leurs yeux aucun titre ni aucune légit
imité à le faire.
Et puis, il y a ceux qui admettent ne pas tout savoir des régions productrices, des différents cépages, des vignerons valeureux et des autres. Il leur revient de faire une relative confiance aux prescripteurs sus-évoqués qu’ils ne connaissent pas mieux ou bien d’accepter les suggestions d’un guide dont le nom précise bien la raison d’être : guider dans leurs achats des lecteurs qui savent qu’ils ne savent pas, comme dirait l’autre. Car n’en déplaisent aux « trompe-la-mort » qui abordent sans connaissance particulière les linéaires de leurs cathédrales commerciales, il est préférable d’avoir pu obtenir l’avis de ses congénères-consommateurs sur le vin que l’on va acheter. Surtout quand ledit avis est tempéré par ceux de vignerons et de professionnels de la région choisie.
Pour avoir participé à nombre de ces dégustations qualificatives du Guide Hachette, j’affirme que les opinions des uns et des autres y sont plutôt respectées, même si les engueulades se retrouvent édulcorées et les mots mieux choisis pour des raisons de politesse élémentaire ! En effet les dégustations animées font le sel de toutes ces sélections plus ou moins paritaires : des viticulteurs affirment leurs certitudes, des amateurs avertis ne s’en laissent pas compter, des cavistes défendent ces vins qu’ils ont cru reconnaître mais à la fin de la réunion, après avoir accordé ou non des coups de cœur, force revient aux rédacteurs qui traduiront avec attention et talent les accords finalement constatés.

À un moment historique où, pour la première fois en France, la civilisation du vin est niée par certaines organisations para-étatiques et pour des raisons démagogiques, eh bien l’acculturation volontaire des masses ne passera pas par les lecteurs de cet ouvrage de référence !

Ce sera aussi un premier pas vers des visites à des familles vigneronnes afin de mieux cerner leur travail à la vigne comme au chais et de pouvoir goûter leurs vins avant de les acheter.

Guide Hachette des Vins 2017
Prix : 29,95 €

Patrick de Mari

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s