Le coin du donneur de leçons

Les Sinistres et les Sinistrés

pic_saint_loup

Aujourd’hui, il paraît que toute l’intelligence du monde est concentrée sur un objectif : empêcher quelques p’tits cons de bousiller nos vies, celles de nos enfants, de nos familles. Oui mais, sans faire de vagues hein, en respectant les apparences, c’est-à-dire les lois de nos démocraties en carton pâte. Heureusement, la géométrie variable ça nous connaît ! Notre niveau de conscience évolue assez facilement entre le degré zéro et le sens le plus aigu de la moralité, ce qui nous permet de décorer en loucedé un dignitaire indigne, de brader en une seconde nos savoir-faire industriels et transférer ainsi des milliers d’emplois en Chine ou au Qatar, tricher sur ses comptes de campagne, ses comptes en banque, les comptes de la Nation, les comptes de la Cour des Comptes… et puis, au nom d’une virginité toute neuve — achetée avec l’argent de nos impôts — réclamer un blanc-seing que le bas peuple ne saurait remettre en question avant la fin provisoire des mandats de ces Messieurs. 

En attendant, les sondages leur servent à mesurer leurs niveaux d’incompétence et la marge qui les tient encore à distance d’une révolution. En cas d’urgence il leur suffit alors d’adopter ou de créer de nouveaux mensonges, appelés dorénavant « éléments de langage ». Qu’importe donc que le chômage ait augmenté si nous pouvons entendre que l’inversion de sa courbe va sans doute se produire avec seulement 4 ans de retard ! Un peu comme quand nos spécialistes de la météo audiovisuelle ne se trompent que de 12 heures : vous vous êtes baladés toute la journée en plein soleil avec votre imperméable ou recouverts d’une crème solaire indice 60 sous une pluie battante. Mais ils ont eu finalement raison ! Nous ne sommes que des chipoteurs ! Tous autant qu’ils sont pensent s’en sortir en disant, sans pudeur : « J’ai pas eu d’bol ! »

Ce serait risible si nous ne connaissions aucun vigneron n’ayant « pas eu d’bol ! »

On peut toujours ergoter sur ceux qui se prétendent presque pas responsables (irresponsables ?) et jamais coupables. Mais de parfaits innocents qui morflent, on en connaît un paquet dans l’appellation Pic Saint-Loup, complètement ravagée.

Comme quoi il y a plusieurs façons de n’obtenir aucun résultat de son travail : la grêle ou la politique.

Notre sympathie va aux sinistrés, notre mépris aux sinistres.

Patrick de Mari

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s