Bonne table ou… évi-table !

 Muxu

New french bistrot un peu basque
Paris 11e

Le chef Ethan Goode

Le chef Ethan Goode

Bon, à première vue le lieu ne paye pas de mine ! De la rue, ça ressemble à un bistrot où vous entreriez pour boire un café ou un demi. Sans plus. À l’intérieur, la structure du lieu n’est pas vraiment revisitée mais la déco, très urbaine, est faite dans un esprit loft (discret) avec quelques objets rigolos. On n’est pas à New York mais c’est du néo-style fait avec du vieux. Dans la tendance.

Après les politesses d’usage, nous voici installés. À midi, la carte se réduit à une formule courte mais attractive. Voici celle de notre déjeuner :

Formule du midi © Greta Garbure

Formule du midi © Greta Garbure

Bon, pour une fois nous ne partageons pas nos plats Patrick et moi car nous avons envie tous les deux des mêmes : « Tête pressée de joue de porc, sauce gribiche » et « steak tartare frites ». Il faut dire que même à la fin du mois de mai, le temps n’est pas très printanier. Ne craignons donc pas les calories !

Comme apéritif, nous préférons un verre de vin blanc (chacun le sien) dont Patrick vous parlera plus loin. Avec des pickles de carottes maison. Car ici, TOUT est fait maison ! Et c’est l’un des charmes de cette adresse.

Carottes en pickles © Greta Garbure

Carottes en pickles © Greta Garbure

Le pressé de joues de porc était formidable, avec une viande fondante, des légumes cuits juste ce qu’il faut et une gelée goûteuse à souhait. Rien à voir avec ces trucs gélatineux de cavalerie. Un vrai régal d’autant que la gribiche était elle aussi excellente.

Pressé de joue de porc sauce gribiche © Greta Garbure

Pressé de joue de porc sauce gribiche © Greta Garbure

Ah ! La belle paire de câpres ! © Greta Garbure

Ah ! La belle paire de câpres ! © Greta Garbure

Constat de qualité également pour le steak tartare. Néanmoins, nous avons trouvé l’assaisonnement un peu léger et on nous a alors apporté un ketchup maison de piquillos qui est une vraie trouvaille et une vraie réussite qui customise le tartare façon basque. Il faudrait le proposer d’emblée. Je vais essayer d’en faire à la maison. Une seule remarque : l’entrée et le plat sont servis avec la même petite salade, c’est redondant ! Quant aux frites, je les ai beaucoup aimées mais Patrick les a trouvées trop blanches, pas assez saisies. Ah ! Les goûts et les couleurs !

Steak tartare © Greta Garbure

Steak tartare © Greta Garbure

Steak tartare malaxé © Greta Garbure

Steak tartare malaxé © Greta Garbure

Ketchup de piquillos © Greta Garbure

Ketchup de piquillos © Greta Garbure

Frites © Greta Garbure

Frites © Greta Garbure

Pour le dessert, Patrick a choisi la « soupe de fraise-rhubarbe », dessert qui m’a paru un peu compliqué puisqu’il était également composé de mousse au chocolat, de graines de courge, de liqueur de verveine et de menthe. Mais il y avait une belle harmonie entre ces différentes saveurs. De toute façon, je n’aurais pas su résister au « gâteau basque crème fouettée caramel beurre salé ».

Soupe de fraises-rhubarbe, mousse au chocolat, graines de courge, menthe © Greta Garbure

Soupe de fraises-rhubarbe, mousse au chocolat, graines de courge, menthe © Greta Garbure

Gâteau basque crème caramel beurre salé © Greta Garbure

Gâteau basque crème caramel beurre salé © Greta Garbure

Les vins

Les vins © Greta Garbure

Les vins © Greta Garbure

Pour notre part, nous avons choisi de tâter de l’Ours blanc, mis en bouteilles par la famille Perrin (Beaucastel). Il s’agit d’un assemblage de cépages méditerranéens qui sait mettre un peu de soleil dans la grisaille et de l’humeur souriante au cas (improbable) où l’on en manquerait !
La raboseta nous a laissés à distance.

Lubéron Ours blanc 2015 © Greta Garbure

Lubéron Ours blanc 2015 © Greta Garbure

La Raboseta © Greta Garbure

La Raboseta © Greta Garbure

À la fin du repas, nous avons pu discuter avec le nouveau chef Ethan Goode. Passé par les cuisines du Frenchie (rue du Nil à Paris) et par celles de nombreux établissements dans le monde (car nous avons affaire à un chef voyageur) nous l’avons trouvé un peu fou, ce qui est le propre de tous les passionnés. Car figurez-vous qu’il fait tout lui-même. Ainsi, même la liqueur de verveine du dessert, c’est lui qui la prépare avec la verveine de son jardin. Et tout à l’avenant !

L’équipe du restaurant se compose de plusieurs associés : Marc Etcheberrigaray — d’où les clins d’œil basques —, Mathieu Blin, David Duchamp et Vincent Hadjadj. Une team qui mène bien sa barque. Et ce nouveau chef devrait bientôt faire parler de lui. En tout cas, nous le suivrons.

Bon, un petit bémol quand même : le fond musical est un tout petit fort, en tout cas durant le déjeuner.

Et puis, pour ceux qui ignorent la signification de « Muxu », en basque, cela veut dire petit baiser. Mais c’est aussi le nom d’un macaron de l’excellente maison Pariès qui, plus encore qu’un baiser, est une caresse en bouche.

Voici quelques autres suggestions de menus qui vous donneront une idée plus précise :

         Formule du midi      Formule du midi 3      Formule du midi 4

Menu du soir                    Menu du soir 4

Invitation directe du chef et de l’équipe du restaurant.

Blandine & Patrick

Muxu
16, rue Duguerry
75011 Paris
Tél : 01 48 07 44 43
M° : Parmentier, Goncourt, Belleville
Ouvert du mardi au samedi de 11 h 30 à 14 h 30 et de 19 h 30 à 22 h 30.
Fermé le dimanche et le lundi.
Site : http://www.muxu-paris.com

Advertisements

2 Commentaires

  1. Bernard Pichetto

    Bonjour tous les deux !
    Ne fréquentez-vous que des resto servant des câprons ou il y a t-il un retour en grâce du fruit du câprier, longtemps boudé à cause de ces p’tites graines ?
    Belle journée,
    Bernard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s