Dégustations

Le bien nommé « Bien Luné »

Voilà un vin que j’aime !
Hier encore, je ne le connaissais pas !
Le domaine oui, qui produit de très jolis vins. Et puis, vous commencez à le savoir si vous êtes abonné et que vous lisez avec un peu d’assiduité gretagarbure.com, j’aime l’appellation Costières de Nîmes. Si je pouvais boire ces vins toute la journée, je le ferais volontiers. D’ailleurs, le jour viendra où je vous parlerai plus longuement et plus précisément de mes chères costières.
Aujourd’hui, l’urgence c’est de vous convaincre que cette bouteille contient votre vin de l’été, le « must » comme a dit Jacques Cartier… l’autre, en découvrant le Saint-Laurent… l’autre !

« Bien Luné » © Greta Garbure

« Bien Luné » © Greta Garbure

Une robe sombre, profonde.
Un fruité qui excite les papilles, sans sucrosité grenadinesque.
De la violette, pas seulement décorative.
Dix minutes dans un seau avec de l’eau et des glaçons, de façon à pouvoir l’attaquer entre 12 et 14° : ne lui laissez pas le temps de monter en température.
C’est un vin intense qui procure une émotion pure.
Il m’évoque la rose blanche un peu fanée, comme la dernière fois que j’ai embrassé (sur la joue) une vieille anglaise poudrée…
La texture soyeuse se laisse aborder en souplesse. De la fraîcheur, une gourmandise simple, nette, épicée.
En bouche, on ressent une soupe de fruits rouges glacée, finement poivrée. Un vin pétaradant (des thioles ?) qui peut apporter de la bonne humeur si l’on n’y fait pas attention !
Pas de surmaturité, pas confituré pour deux sous, c’est vraiment un vin de soif, un vin de jouissance immédiate peut-être même trop précoce !
Alors, prévoir de la quantité : ce serait ballot de se retrouver sur les graviers à pisser de la poussière !
Buvez ce vin pour lui-même, il en est digne !

Patrick de Mari

PS : Qu’il ne s’accorde pas idéalement avec la planche de cochonnailles n’est pas très grave car je n’apprécie que modérément la sensation métallique que donnent certains vins rouges au contact des saucisses sèches et saucissons censément apéritifs. En fait, rien de tel qu’un coup de blanc pour ouvrir les shakras et le reste !

Terre des chardons, cuvée « Bien Luné » 2015 – en biodynamie.
AOC costières de Nîmes.
80% grenache, 20% syrah
Vente directe à la propriété.
Tél : 04 66 70 02 51
www/terredeschardons.fr
Prix caveau : 9,50 €, en magnum 20 €.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s