Bonne table… ou évi-table ?

 Les Amis des Messina

Trattoria sicilienne, bottega, glacier, épicerie fine, crus italiens
Paris 2e

Les Amis des Messina

Voilà une adresse que j’ai découverte en coup de vent. Invitée par une attachée de presse (sur le conseil d’une autre) à fêter le premier anniversaire de la maison en novembre dernier, je n’y suis passée que rapidement, pour faire connaissance, car le même soir avait lieu la sortie de la « Ficelle Saint-Pourçain » où j’étais attendue. Et encore, je n’y ai fait un saut que parce que les deux événements avaient lieu (presque) dans le même quartier. Mais… coup de foudre immédiat ! D’abord pour le lieu, puis pour l’ambiance, et pour tous les jolis produits aperçus. Un spritz plus tard, j’étais partie en m’étant promis de revenir.

Spritz © Greta Garbure

Spritz © Greta Garbure

Ce fut chose faite en janvier en compagnie des deux attachées de presse dont je cause plus haut, avec lesquelles j’ai picoré quelques assiettes. Mais j’aimerais d’abord vous parler d’Ignazio Messina, sicilien ayant débarqué à Paris à l’âge de 18 ans et ayant ouvert son premier restaurant à 25 ans, rue du Faubourg Saint-Antoine, puis plus tard rue Réaumur, il y a donc un peu plus d’un an. Petite précision, le restaurant s’appelle « Les Amis DES Messina »… et non de Messina. Car il s’agit du nom de famille d’Ignazio et non de la ville éponyme de Sicile, d’autant qu’il est originaire de Cefalu où j’ai eu l’occasion d’aller quand il était encore « bambino ». Un bambin qui mène aujourd’hui sa barque de main de maître.

Ignazio Messina

Ignazio Messina

C’est une adresse où l’on ne peut guère passer le décor sous silence, très original. C’était autrefois un magasin de modélisme plein de coins, de recoins, de rabicoins et d’encoignures et Ignazio a su tirer parti de cette configuration pour ménager plusieurs espaces aux ambiances différentes mais toutes pleines de charme et de gaieté. Comme le prouvent ces images :

               La grande salle               Entre les deux salles

               Un coin de la salle               Salle attenante à la grande salle

               Petit comptoir               Le bar et son comptoir

Le plan de dressage © Greta Garbure

Le plan de dressage © Greta Garbure

Et ce n’est pas tout car en avril, il a racheté le local mitoyen pour en faire un corner glaces et pâtisseries au rez-de-chaussée (on mange beaucoup de glaces en Sicile) et une cave — le chais — en sous-sol qui se décompose en une vraie cave à vin, une cave à charcuterie, un bar et une table d’hôte.

               Le corner glaces © Greta Garbure               La carte des glaces et pâtisseries © Greta Garbure

                                 La cave voûtée © Greta Garbure               Charcuteries dans la cave © Greta Garbure

Les jolis lustres de la cave © Greta Garbure

Les jolis lustres de la cave © Greta Garbure

Un lieu super convivial, donc !

Il est temps de passer à table où l’on peut choisir de déguster de petites assiettes d’antipasti « a schiticchiata » (ce que l’on pourrait traduire librement par « à picorer entre amis lors d’une petite virée ») ou préférer une courte carte de cuisine familiale. Tout est fait maison à la minute avec de superbes produits que l’on a envie d’acheter — ça tombe bien… on peut ! — avant de rentrer chez soi : anchois magnifiques, huile d’olive remarquable, charcuteries et parmesan, pâtes, riz, etc. Regardez et salivez.

Burrata et légumes à l'italienne © Greta Garbure

Burrata et légumes à l’italienne © Greta Garbure

Tomates, cœurs d'artichaut, olives, parmesan © Greta Garbure

Tomates, cœurs d’artichaut, olives, parmesan © Greta Garbure

Poivrons © Greta Garbure

Poivrons © Greta Garbure

Salade d'oranges © Greta Garbure

Salade d’oranges © Greta Garbure

Superbe plat de jambon italien © Greta Garbure

Superbe plat de jambon italien © Greta Garbure

Et continuons avec quelques plats de cuisine comme on pourrait les déguster à la table d’une mamma sicilienne :

Rigatoni au saumon © Greta Garbure

Rigatoni au saumon © Greta Garbure

Pâtes à l'encre de seiche © Greta Garbure

Pâtes à l’encre de seiche © Greta Garbure

Pour clore ce repas fort sympathique, nous avons goûté quelques desserts dont le désormais célèbre gâteau à la courgette de la maman d’Ignazio : Angela Messina.

Le gâteau aux courgettes de la mamma Angela Messina

La part de gâteau de courgette servi avec de la crème © Greta Garbure

La part de gâteau de courgette servi avec de la crème © Greta Garbure

Gâteau aux carottes © Greta Garbure

Gâteau aux carottes © Greta Garbure

Tiramisù © Greta Garbure

Tiramisù © Greta Garbure

Et sur tout ça, nous avons bu un excellent rouge sicilien au bouquet intense, avec des arômes de fruits rouges et de vanille, rond avec une finale élégante et persistante : un paccamora 2014 (syrah) de la région de Marsala.

Paccamora, vin sicilien © Greta Garbure

Paccamora, vin sicilien © Greta Garbure

La carte

Il va sans dire que Greta Garbure laisse ici son rond de serviette.
Patrick, tu sais ce qui t’attend à ta prochaine venue à Paris !       Rond de serviette GG petit

Invitation d’une attachée de presse.

Les Amis des Messina
81, rue Réaumur
75002 Paris
Tél : 01 42 61 13 73
Ouvert du lundi au samedi de 10 h à 22 h 30
Site : http://www.lesamisdesmessina.com

Blandine Vié

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s