Jeux de quilles

Une effervescence « on the Rocks » !

On_the_rocks_Sieur_d'Arques_ambiance_13

Je ne suis pas très favorable (euphémisme !) au mot piscine accolé à du rouge ou du rosé médiocre qui serait miraculeusement sauvé par des glaçons. Mais après tout, ça fait toujours moins de mal que bien des apéritifs aromatisés, anisés ou très chargés en alcool. L’étymologie de l’apéritif laisse présumer qu’il ouvre l’appétit. Alors il doit pouvoir allier la légèreté, un poil d’acidité et une charmante amertume en finale : le succès du Spritz, récent en France mais bien établi à Venise, est autant dû à l’Apérol et à l’eau gazeuse qu’au prosecco local. Ce prosecco qui fait une percée impressionnante : il vient de dépasser les ventes mondiales de notre champagne, du moins en nombre de bouteilles (330 millions environ). Pas d’inquiétude, ils ne boxent pas dans la même catégorie et il y a de la place pour tout le monde. D’ailleurs, nous avons en France d’autres bulles à faire valoir avec les crémants d’Alsace, de Bourgogne, de Bordeaux, de Loire, du Jura, clairettes, blanquettes et plus encore. Il faut se souvenir que c’est à Limoux qu’est né le premier vin effervescent, dès le XVIe siècle, et que le mauzac se plaît à y pétiller !
Sur GretaGarbure.com, nous avons déjà dit tout le bien que nous pensions du travail et des réalisations de la célèbre coopérative Sieur d’Arques : https://gretagarbure.com/2013/04/04/degustations-9/. Un jour, nous vous parlerons plus en détail des 4 terroirs, bien identifiés et délimités, dont on tire les cuvées « Toques et Clochers » qui magnifient le chardonnay à un niveau qui en surprendra plus d’un.

VERRE_On_The_Rocks_Sieur_d'Arques

Mais aujourd’hui, nous voulons vous parler du petit dernier de la maison, un vin qui va faire gémir ! De rage : les puristes, les connaisseurs à qui on ne la fait pas, les intégristes de la montagne de Reims… De plaisir : ceux qui cherchent (et trouvent) des nouvelles raisons d’être heureux de ce qu’ils boivent.

Titrant seulement 6°, on doit le servir très frais, dans des grands verres pleins de glaçons, d’où son nom « on the Rocks » ! Très fruitée, sur la pomme et les fruits jaunes, c’est une boisson parfaite pour les échanges sans façons, après un tournoi de pétanque ou de bridge, avant le dîner ou tard dans la nuit. Tout ça pour dire que ce vin blanc pétillant de Limoux a tout pour lui, tout pour se hisser en termes de qualité au-dessus d’une très grande majorité de cavas espagnols et de proseccos italiens. Au prix de 6,50 € en Grandes et Moyennes Surfaces, on aurait tort de s’en priver ! Il vise clairement les clientèles jeunes, décomplexées, les amateurs de boissons alcoolisées qui ne mettent pas immédiatement minable, ceux qui fuient le binge drinking et désirent au contraire conserver une certaine élégance en société. C’est une création commerciale ciblée, produite pour plaire au plus grand nombre et je ne m’offusquerai pas que les consommateurs séduits puissent prendre du plaisir tout en conservant quelques points sur leurs permis de conduire.

Allez la jeunesse, amusez-vous mais restez dignes .
Et les vieux aussi !

Patrick de Mari

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s