P’tit billet d’humeur (triste)

Arthur Boullay
(Cave « À l’ombre d’un bouchon »)
s’en est allé…

Patrick & Arthur Boullay © Greta Garbure

Patrick & Arthur Boullay en 2012 © Greta Garbure

Il avait le charme, la gentillesse, la douceur, le sourire à fleur de lèvres, la malice au coin des yeux et la passion de son métier : caviste.
Il était jeune, beau et drôle, toujours à l’écoute, toujours gracieux.
Il avait quelque chose d’un nounours et on se sentait bien en sa compagnie, ne fut-ce que quelques minutes.

Patrick et moi l’avons connu en septembre 2012 et j’ai eu plusieurs fois l’occasion de le croiser à nouveau et de passer avec lui quelques moments sympathiques autour d’un verre… ou de quelques verres.

Nous avions deviné qu’Arthur — Artoche Boubou ! — était également rêveur mais pas que son sourire parfois teinté d’une pointe de mélancolie cachait un mal-être plus profond.

Arthur a choisi de nous quitter. De partir sur un bateau ivre, comme celui d’un autre Arthur.

Notre chagrin est grand mais il restera pour toujours un ami dans nos cœurs. Puisse seulement son choix lui avoir apporté la paix.

Pour ceux qui souhaitent dire un dernier au revoir à Arthur, la messe d’enterrement aura lieu le lundi 15 décembre à 10 h 30, à l’église Notre Dame des Champs, 91 boulevard du Montparnasse (Paris 6e).

Vous pouvez aussi avoir une pensée pour lui en vous rendant « À l’ombre d’un bouchon », sa cave, 82 rue Daguerre (Paris 14e), pour échanger et partager un moment de cœur, et bien sûr continuer à découvrir ses vins et spiritueux, même acheter quelques bouteilles pour les boire entre amis à sa mémoire. La cave reste ouverte et Pauline, très touchée, vous y recevra.

Nos condoléances et notre profonde amitié vont à ses deux sœurs, Caroline et Sophie, et au reste de sa famille.

Quant à nous Arthur, promis, nous aurons souvent une pensée pour toi en buvant l’une ou l’autre de ces quilles que tu aurais aimé partager avec nous. Parce que tu vas nous manquer.

Blandine (& bien sûr Patrick)

Advertisements

3 Commentaires

    • vgavalda@orange.fr

      Habitante du quartier Daguerre, depuis de bien nombreuses années, bien avant l’ouverture de la Cave (d’Arthur),la trop subite disparition d’Arthur est pour moi est une immense perte.
      Alors bien sûr, cela peut paraître bien bête, nous ne connaissions pas, bien sûr, mais Arthur, par son immense gentillesse et son hum(o) eur quotidienne , mêlée de nostalgie, tristesse ( si, si!) et bon vivant ont accompagné ces dernières années de ma vie et soyez bien assuré que je perds un ami, vraiment très cher, surement même le meilleur (…. mais au diable les statistiques!)
      C’est finalement bien rare , de rencontrer des gens, instinctivement bons et c’est ce qu’était vraiment Arthur !
      Merci Arthur, salut, ADIEU Arthur!
      Virginie Gavalda

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s