Les mots des mets (la saveur cachée des mots)

Défendre son « bout de gras »
ou quand la cuisine pauvre enrichit notre vocabulaire !

Bout de gras via macosmetodeco.blogspot.com
Vous vous attendiez à un article de cuisine détox parce qu’on est le 26 décembre et qu’on a mangé assez riche comme ça depuis quelque jours  ?
Auriez-vous oublié que vous êtes sur http://www.gretagarbure.com et que notre devise, c’est « Mets-m’en trop ! » !
Alors non ! Ni bouillon de légumes, ni diète, ni jeûne !
Car sur Greta Garbure, notre méthode, c’est l’homéopathie !
Soigner le mal par le mal !
On va donc à nouveau vous parler de gras !
Oui, parler, et même discuter le bout de gras… c’est exactement notre propos !

Lard de Colonnata

Lard de Colonnata

Autrefois chez les pauvres, le « bout de gras » était le morceau de lard que l’on enfermait dans une boule à trous (boule à épices ou à riz) afin de la tremper dans la soupe pour lui donner du goût… mais pas trop longtemps pour l’économiser. Il servait ainsi plusieurs fois de suite.

En langue d’oc on l’appelait « piqö-tzaï », ce qui signifie « pique et tire ».

Au XIXe siècle, le « bout de gras » prit le sens figuré d’intérêt d’où l’expression de « défendre son bout de gras » !
Et par glissement, au siècle suivant, on s’est mis à « discuter le bout de gras » !
Et comme vous l’avez peut-être remarqué, sur Greta Garbure… on adore discuter le bout de gras !

Boule à épices ou à riz via idee-de-table.fr

Blandine Vié

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s