Piège à cons…ommateurs !

On vous prend pour des gogos !
Dans de nombreux restos,
l’île flottante… c’est ça !

 L'ïle flottante de Métro

Merci à notre lecteur bordelais de nous avoir envoyé cette photo tout droit sortie du catalogue Métro.

Parce que dans la plupart des restos et des bistrots où la cuisine n’est pas faite intégralement maison, quand vous commandez une île flottante, c’est à partir de ce genre de produit industriel qu’elle a été préparée !

Oui vous avez bien lu !

Facturée entre 5 et 10 € en moyenne, votre portion ne coûte que 0,37 € au restaurateur.

D’ailleurs, je vous conseille vivement de ne plus appeler restaurateurs ces faux chefs qui ne font que touiller des poudres de perlimpinpin et ouvrir des boîtes !

Car malheureusement, il n’y a pas que l’île flottante qui soit en cause !
La plupart des desserts (moelleux-fondants-coulants au chocolat, crèmes caramel ou brûlées) et d’ailleurs des entrées — dont l’emblématique « terrine du chef », mais aussi les crudités diverses et variées — sont préparés industriellement et non dans les cuisines des restaurants !

ARRÊTEZ DE MANGER N’IMPORTE QUOI ET D’ENGRAISSER CES CHARLATANS !

Publicités

5 Commentaires

  1. Paule

    En plus de ça, c’est pas une Ile flottante, mais des Oeufs à la neige. L’île flottante, c’est un biscuit de Savoie, coupé en tranches, imbibées de kirsch et/ou de marasquin, masquées de confiture d’abricot, parsemées d’amande effilées et de raisins de Corinthe. Puis on reforme le biscuit, on le recouvre de crème Chantilly sucrée et vanillé que l’on parsème de pistaches effilées et de raisins de Corinthe. On le dresse dans un compotier et on entoure sa base de crème anglaise ou de sirop de framboise. Voir la recette dans le Guide culinaire page 855 !

  2. Bernard Pichetto

    Sans compter le caramel en bouteille !
    Et ces nourrisseurs ont tous d’excellents arguments : pressions de la concurrence, manque de personnel, trop de charges, contrôles et maitrise de l’hygiène, gains de temps et donc de productivité, quand ils ne finissent pas par te dire, ultime argument, « de toute manière, notre clientèle n’y connait rien, ce n’est même pas la peine de leur servir des bons produits, ils ne verraient pas la différence » !

  3. Pingback: Piège à cons…ommateurs ! |...
  4. Pingback: Dans de nombreux restos, l’île flottante vient de Métro | Résistance Inventerre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s