Les mots des mets (la saveur cachée des mots)

Le calisson,
gourmandise bénie des dieux…
ou petit câlin ?

Calissons via suite101.fr
Spécialité d’Aix-en-Provence, le calisson est une confiserie à base de pâte d’amande, de sirop de sucre, de melon confit et d’eau de fleur d’oranger couchée en plaque sur une feuille de pain azyme, ensuite séchée puis découpée en forme de losanges.
Bon, ça c’est certain !

Mais pourquoi ce nom de calisson ?


Calisson via penglobe.ober-blog.com

À bâbord, j’entends qu’autrefois à Aix au moment des fêtes de Noël, les riches familles provençales en faisaient distribuer aux prêtres pour remplacer le pain béni.
Et comme le chant rituel pendant ces offrandes était « venite ad calicem » (venez jusqu’au calice), ce serait par glissement que le mot calice aurait donné le mot calisson !

Calissons via sirha.com


Taratata me souffle–on à tribord !

En réalité, ces petites friandises provençales auraient été inventées pour le mariage du roi René en 1473.
Après les avoir dégustées, la jeune reine Jeanne aurait fait ce commentaire en provençal : « di cali soun » — des calissons ce sont (ce sont des câlins) — nom qui leur serait resté depuis.

Du moins, c’est ce que raconte la légende.

Calissons via cuisinezaz.com

Mais laquelle de ces deux versions est la bonne ?

Blandine Vié

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s