Bonne table ou évi-table ?

La Guinguette de Neuilly
Bistrot-guinguette
Neuilly-sur-Seine, 
Île de la Jatte (Hauts-de-Seine)

La Guinguette terrasse 1 bisbis
À deux pas et moins de 5 minutes du « Petit Poucet » à Levallois (https://gretagarbure.com/2013/08/29/bonne-table-ou-evi-table-8/) — et appartenant au même propriétaire : Raphaël de Montrémy — se trouve « La Guinguette de Neuilly »… à Neuilly car l’île de la Jatte se partage entre les deux communes voisines de l’Ouest parisien.

Ici, l’esprit guinguette « à l’ancienne » est préservé — sauf qu’on ne guinche pas — et l’ambiance est à la bonne franquette : chaises en bois ou chaises de jardin, nappes à carreaux blancs et rouges, rideaux de dentelle, lampions, carte à l’ardoise, verres ballon, service joyeux et débonnaire. Un vrai petit air de campagne, donc. C’est qu’on est ici dans un ancien relais de canotiers qui a gardé son cadre champêtre avec ses différents espaces : deux terrasses au bord de l’eau (l’une derrière la salle, l’autre en-dessous en rez-de-berge), une salle de bistrot avec comptoir et vieux poêle, et une grande terrasse devant, côté rue, prolongée par un jardin.

La Guinguette terrasse 1  La Guinguette jardin  La Guinguette salle int  La Guinguette banquette intLa Guinguette terrasse seine 2  La Guinguette terrasse seine

L’accueil de Jean-Philippe Dufour est très sympathique et tout le monde vient s’enquérir de nos souhaits les plus pressants. Boire ? Manger ?
Nous avons déjà eu un déjeuner copieux et un goûter (charcuterie-fromage-vin blanc) inattendu, aussi la faim ne nous tenaille pas vraiment. Mais la gourmandise… si !

L'ardoise © Blandine Vié

Aussi choisissons-nous vaillamment un « rafraîchi de petits pois » (7 €) et une « burrata crémeuse au pesto, concassée de tomate (12 €) pour commencer, histoire de nous refaire une bouche fraîche. Deux petites entrées de saison bien mignonnes qui ont le don de nous remettre en appétit.

Rafraîchi de petits pois © Blandine Vié

Burrata crémeuse © Blandine Vié

Ça tombe bien parce que nous avons craqué pour une « belle côte de bœuf de l’Aubrac, 1,150 kg, pour 2 » (70 €) accompagnée de pommes de terre grenailles et de salade et, vous le croirez ou non, mais nous allons lui faire un sort jusqu’au dernier lambeau. La viande est bonne, rassise (elle aurait peut-être supporté de l’être un peu plus), cuite comme nous l’avons demandé. Tout cela est très plaisant.

Côte de bœuf © Blandine Vié

Concocté par Cédric Calvar, le reste de la carte est conforme à l’esprit  guinguette : œufs mayonnaise, sucrine marinées (7 €), sardines au pot confites à la tome (8 €), friture de crevettes Torpedo sauce tartare et sweet chili (12 €), assiette de cochonnailles (11 €) saucisse de Lozère grillée, salade de charlottes vinaigrette (17 €), assiette de viandes froides et tartare de légumes (19 €), vitello tonnato, ravioles d’épinards (21 €), le foie de veau français, sirop balsamique orange, purée (26 €), l’ardoise fermière (charcuterie et fromages affinés, salade (17 €).

Pour le glouglou, le côtes-du-rhône Clos de l’Hermitage 2009 (37 €) signé par notre ancien pilote de Formule 1 Jean Alési a fait l’affaire. De là à dire que c’en est une…

Clos de l'Hermitage 2009 © Blandine Vié

Mais après une journée et des estomacs aussi remplis que susdits…
Ni vin de garage, ni goût de gravier, mais un besoin certain de surveiller le manomètre de température de l’eau du seau.
Par ailleurs, quelques jolis flacons que nous aimons comme un santenay 1er cru blanc du château de la Crée 2009 (48 €) ou Les Vignes de Maillonge 2009 de Michel Juillot en mercurey (42 €).

Bon, nous laisserions-nous aller ?
Quand même un petit dessert ? Bah oui !

Très léger pour Patrick qui se contente de deux boules de sorbet artisanal orange sanguine/citron vert (9 €), et plus roboratif pour moi qui ne résiste pas au « pain perdu au caramel laitier, glace caramel beurre salé » (10 €), bon quoique poêlé quelques secondes de trop.

Sorbets C Blandine Vié
Pain perdu © Blandine Vié


Adresse bien sympathique, donc.
D’ailleurs, si le soir ne tombait pas et qu’il n’était pas déjà l’heure de rentrer dans nos pénates, nous descendrions sur la berge, Patrick sortirait sa gaule  — pour pêcher, pas pour pécher ! — et moi mon chevalet et ma boîte de couleurs pour immortaliser l’instant !

Ah ! Comme c’était chouette le temps des guinguettes !

Invitation d’une attachée de presse.

Blandine & Patrick


La Guinguette de Neuilly
12, boulevard Georges Seurat
92200 – Neuilly-sur-Seine
Tél : 01 46 24 25 04
Ouvert tous les jours de 12 h à 14 h 30 et de 19 h 30 à 22 h 30
Formule du déjeuner en semaine : plat avec astérisque et café gourmand 22 €
Voiturier en cas d’affluence.

Publicités

Un commentaire

  1. banquettes bristot

    Bonne table ou évi-table ? | est grande, à partir de laquelle je reçois, je ne peux pas arrêter de regarder toutes vos suggestions et je suis heureux quand je reçois un de plus, sont les meilleur, j’adore votre présentation et travaille derrière. Un baiser et une étreinte.
    Saludos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s