Bonne table… ou évi-table ?

La Casa Belucci
Restaurant italien
Paris 17ème

La casa Belucci
Situé au carrefour Villiers, ce restaurant tout en longueur ressemble à une petite trattoria italienne comme il en existe à tous les coins de rue de l’autre côté des Alpes.
Après avoir fait l’école hôtelière de Lausanne, puis être passée par différentes belles maisons, Vicky Ozyuruk, la patronne, s’est d’abord lancée dans la vente à emporter jusqu’à ce que l’envie lui prenne, avec son mari François, d’ouvrir un restaurant.
Nullement italiens, ils sont partis à l’aventure dans la région de Naples faire le plein d’idées et de recettes. C’est ainsi qu’est née la Casa Belucci.

6
8
Il y a aussi une salle à l’étage :

Salle à l'étage

Vicky n’était pas là lors de notre passage et c’est Alessandro, jeune homme fort sympathique, qui s’est occupé de nous.

Sur une carte courte et simple, j’ai craqué pour une « sélection de viandes séchées des provinces d’Italie : bresaola, crudo di Parma (16 mois), mortadelle di Bologna, saucisson Felino, spianata calabra (14 €) et Patrick pour une burrata des Pouilles onctueuse, riche et fondante à cœur, servie avec du jambon de Parme, de la roquette, un cœur d’artichaut poivrade et un filet d’huile (14 €). Des antipasti classiques sans surprise mais bons.

Charcuterie italienne © Blandine Vié
Burrata © Blandine Vié

En plat, nous avons délaissé les pizzas pour un « risotto poire gorgonzola et muscade » fait à la minute (17 €) en ce qui me concerne et des « penne all’ arrabbiata » (13 €).

Risotto © Blandine Vié
Penne all'arrabbiata © Blandine Vié

Des plats sans prétention mais bien faits, comme par une mamma italienne. Pas de créativité éblouissante, mais du vrai fait maison (pain, plats et desserts).

En dessert justement, j’ai souhaité goûter l’incontournable « tiramisù » (9€) tandis que Patrick s’est laissé tenter par une coupe Amarena (9 €).

Tiramisu © Blandine Vié
Coupe Amarena © Blandine Vié

Quant aux boissons, après deux doigts de bienvenue… de prosecco, nous avons fait escorter le repas par un Valpolicella Ripasso Solane. Ripasso signifie que le vin a supporté une deuxième fermentation sur des raisins passerillés (appassimento) comme de l’Amarone. Autant dire que ce vin très sombre de robe présente une grosse structure, une concentration et une sucrosité qui ne vont pas avec tout. Mais il était très bien sur le piment des penne all’arrabbiata.

Valpolicella © Blandine Vié

Une adresse de quartier qui ne mérite peut-être pas qu’on traverse Paris pour venir y déjeuner ou dîner mais qui doit rendre d’énormes services aux gens qui travaillent à proximité et qui en ont marre des sandwiches panini.
Simple et bon, que demander de plus ?

Invitation d’une attachée de presse.

Blandine & Patrick

La Casa Belucci
12, avenue de Villiers
75017 Paris
Tél : 01 40 53 01 77
M° Villiers
Ouvert du mardi au dimanche de 12 h à 14 h 30 et de 19 h à 22 h 30.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s