Chocolat show (anecdote)

Quand les truffes étaient l’apanage des pauvres…

… et le chocolat des riches !
 

Le chocolat fut d’abord consommé en France sous forme de boisson, comme nous l’a abondamment rapporté la marquise de Sévigné dans ses Lettres.
Mais, peu à peu, des procédés techniques permirent de le stabiliser sous forme solide.
C’est ainsi qu’un certain Jean-Antoine-Brutus Menier, pharmacien spécialisé dans les poudres et farines, eut l’idée au XIXème siècle (en 1836), de le vendre sous forme de tablettes de six barres semi-cylindriques enveloppées dans du papier jaune.
Il fut donc d’abord vendu en pharmacie et fit rapidement un malheur.

Mais il coûtait cher et seuls les riches y avaient accès.
Ainsi, en Quercy, les enfants de notables partaient à l’école avec du chocolat dans leur cartable pour le goûter.
Tandis que les pauvres enfants de paysans s’en allaient à l’école avec, pour ce même goûter un morceau de pain… et une truffe noire !

L’inversion de la valeur des produits est parfois cocasse…

Tablette chocolat Menier via pone.lateb.pagesperso-orange     Truffes noires     Truffes au chocolat via papilles.blogs.sudouest.fr


Si la tortore vous torture,
ne soyez plus perplexe :
ayez le bon réflexe,
abonnez-vous à Greta Garbure !
WWW.GRETAGARBURE.COM
http://www.facebook.com/GretaGarbureMagazine

Blandine Vié

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s