Tagué: Patrick de Mari

Cartes postales

 C’est tout nous, ça !

Une vie de tâcherons
et de châtelains à la fois !
On devrait y installer nos bureaux !!!

Allée du château ouvrier © Greta Garbure

Allée du château ouvrier © Greta Garbure

31 août,
Journée mondiale du blog !

 Attention, on revient demain !

Blandine & Patrick © Greta Garbure

Blandine & Patrick © Greta Garbure

 Blandine & Patrick

Nos marronniers

Saint-Patrick ou…
SYMPATRICK !

Saint-Patrick via fr.wikipedia.org
Cette fête irlandaise ne s’est pas encore téléportée en France comme sa cousine celte Halloween, même si la bière coule à flots plus que d’habitude dans certains pubs.
C’est d’autant plus réjouissant que le plat traditionnel pour la célébrer, c’est du corned beef avec du chou !
Même avec une bonne stout pour faire passer, avouez que du « singe » pour faire la fête, c’est à vous dégoûter de la gastronomie à tout jamais.

Comment ? Vous n’avez pas fait votre service militaire dans la Légion Étrangère, vous ne savez pas ce que c’est que du singe ?
C’est justement le surnom du corned beef dans les pays francophones, ancienne pitance des soldats et des prisonniers. Il se présente sous forme d’un agglomérat gélatineux de menus bas-morceaux de bœuf désossé et salé, d’où le nom de corned qui vient de corn = grains (ici de sel). La forme de la boîte est caractéristique.

Corned beef via export-forum.com                         Corned-beef via fr.wikipedia.org

Quant au surnom de singe, deux anecdotes l’expliquent sans pour autant qu’on sache quelle version est la bonne !
Pour les uns, ce terme serait né au XIXe siècle lorsque des soldats français étaient en poste au Congo. Tout simplement parce qu’il y avait un singe sur l’étiquette de la boîte.
Et pour les autres, cela vient plutôt de l’ouvre-boîte qui faisait partie du paquetage traditionnel du troufion pendant la guerre de 14-18 et qui portait la marque « Le singe ».

Ouvre-boite Le Singe via militaria-1418.com

Mais revenons à Saint-Patrick, de son vrai nom Maewyn Succat qui serait né en Écosse ou au Pays de Galles vers 385. Pour la faire courte, enlevé par des pirates en 405, il resta prisonnier 6 ans avant de devenir prêtre, puis évêque, et de partir évangéliser l’Irlande. C’est à lui que l’Irlande doit le symbole du trèfle, censé représenter la Sainte-Trinité.
Il mourut le 17 mars 461. On fête donc le jour de sa mort — ça tombe bien, on boit de la bière ! — qui est aussi devenu le jour de la fête nationale irlandaise. La première fête de la Saint-Patrick a eu lieu en 1737 à Boston où beaucoup d’Irlandais avaient émigré.
Patrick est aussi le patron des ingénieurs.

Trèfle via webnanas.canalblog.com

Voilà pour le quart d’heure culturel.

Bon côté cuisine, ce n’est tout de même pas à Greta Garbure que le chou vert va faire peur !
Une garbure plantureuse (http://gretagarbure.com/2013/03/02/plats-mythiques/), une soupe au chou bien mitonnée, une potée auvergnate, un bon gros chou farci aux allures débonnaires (http://gretagarbure.com/2014/03/06/plats-mythiques-14/), une pintade au chou avec des petits lardons et une saucisse de Morteau en rondelles, ou encore une onctueuse embeurrée de chou, quelles délices !

La cuisine à la bière ne rebute pas non plus notre équipe : une carbonnade flamande, un potjevleesch, un coq à la bière, un lapin à la gueuze et aux pruneaux ou des moules à la bière blanche ont des séductions auxquelles il est difficile de résister… une fois de temps en temps !
Boire une petite mousse, une pinte ou un formidable quand le contexte s’y prête, c’est également très agréable, l’été à une terrasse quand il fait très chaud… ou quand on regarde du rugby entre amis !
Mais nous, je pense que vous l’avez compris depuis longtemps, notre culture c’est plutôt le vin.

Guiness via cuisineplurielle.com

Alors ce clin d’œil, c’était surtout pour fêter notre Patrick à nous !
Diou Biban, n’est-il pas très « sympatrick » notre Patrick ?

Blandine Vié

 

Les auteurs

Greta Garbure

Greta Garbo : dite « la Divine » (1905-1990), actrice mondialement reconnue comme la plus grande des années 1920-1930.

Garbure : soupe roborative de légumes et de viandes, traditionnelle dans la cuisine gasconne.

Greta Garbure : subtil jeu de mots qui nous régale.

Blandine Vié

Journaliste et auteur, gourmande de mets et de mots, BV s’est toujours partagée entre presse et édition, mijotant ses textes autour de la cuisine, et s’attachant notamment à la mythologie et à la symbolique culinaires.

Côté presse, elle a collaboré à de nombreux magazines professionnels ou féminins qui lui ont valu le Prix de la meilleure chronique gourmande pour la Presse Écrite en 1998, aux Gastronomades d’Angoulême, ainsi que le Prix Curnonsky-Amunatégui (qui marque la reconnaissance de ses pairs), en 2006. Côté Édition, elle est l’auteur d’environ 130 ouvrages.

Elle est membre de la très sérieuse Académie de la Viande, mais fait aussi partie de quelques associations à vocation festive comme le Rosbifs Club.

fr.wikipedia.org/wiki/Blandine_Vié

Patrick de Mari

Déjà rédacteur en chef du journal de son école de commerce, PdM a redécouvert plus tard les affres et les plaisirs de l’écriture sous toutes ses formes. Entre-temps il a goûté des milliers de vins, rencontré des centaines de vignerons merveilleux et retenu presque autant d’histoires à raconter. Et puis il aime la franchise des produits de qualité, des chefs, des restaurateurs, de tous les professionnels de l’art de vivre.

Il se partage entre le Pays Basque et Paris, et il aime ça aussi.