Tagué: Cavistes

P’tit billet d’humeur

RÉSOLUTIONS & BONS VŒUX,
EN VŒUX-TU, EN VOILÀ !
(Ceux de Patrick pour 2014)

Planisphère vœux via ALB

Voilà venu le temps des résolutions, bonnes et mauvaises, des vœux pieux de vieux.
Vous n’y échapperez pas cette année encore !

J’ai déjà arrêté de fumer il y a bientôt 15 ans, ça c’est fait !
Je vous épargne également les souhaits irréalistes du genre cagnotte d’EuroMillions ou marche digestive sur la lune.

Euromillion via millionnairezine.com
Évidemment, il me faudra résister d’abord au caractère de coche noire de Bigorre de Blandine.
C’est pas gagné mais c’est pas perdu d’avance !

Coche noire de Bigorre via noirdebigorre.com

MAIS SURTOUT, SURTOUT :

1) Éliminer par les moyens les plus appropriés une très légère surcharge pondérale (qui pourtant ne se verrait même pas si j’arrivais à fermer les boutons de ma veste ou au moins la ceinture de mon pantalon…!)

Astuce pantalon via album.aufeminin.com

2) Être plus souvent dans les vignes et les chais que dans les salons réservés aux professionnels de la profession. Il faut passer du temps avec un vigneron pour comprendre ses vins, à moins d’être un très grand dégustateur, ce que je ne suis pas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

3) Apporter modestement ma « pierre » à l’édification des masses, laborieuses ou non, en aidant à la reconnaissance de quelques vignerons méconnus, dans des appellations mésestimées.

Pierre via lcdp.grafbb.com

4) Savoir vous parler, trouver les mots justes pour vous convaincre de la justesse de mes enthousiasmes. Être légitime à vos yeux et à vos oreilles si je vous crie qu’un vin est très bon, indispensable dans votre cave, source d’un plaisir intense au passage dans vos gosiers !

Mots via sautcreatif.com

5) Continuer à rugir à la lecture de la carte des vins dans la plupart des restaurants français, les tarifs évoluant sur une échelle vertigineuse, et exiger plus systématiquement encore de boire mon vin à bonne température et dans des verres décents.

Carte des vins via winesup.fr

6) Acheter mes légumes à mon Amap préférée (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) ou au moins à des producteurs indépendants locaux, mon poisson à la criée de Saint-Jean-de-Luz ou aux pêcheurs de l’Adour, ma viande aux véritables artisans-bouchers et mes vins chez les cavistes. Leurs rapports qualité/prix sont imbattables ! J’insiste : im-bat-tables !

FDJ OBESE HT 1

7) Développer l’audience de GretaGarbure.com, sans compromission mais sans hypocrisie. Il faut bien que nous soyons lus, Lulu !

Rond de serviette

8) Arriver à terminer les deux livres en attente ainsi que la pièce de théâtre, fomentés avec Blandine.

Théatre via sortiraalger.com

9) Conserver ma capacité d’indignation devant l’indifférence et pire, le prohibitionnisme militant, encouragé et financé par nos hautes et basses administrations qui agissent afin de nous tenir à l’écart des dangers imminents des vins gouleyants d’apéros amicaux, des beaux vins de table du dimanche, du champagne de nos instants heureux, des grands crus patrimoniaux que le monde entier nous envie.
Non, non, non ! La Corée du Nord n’est pas seule !

Champagne via tripadvisor.fr
10) Et puis survivre…

2014 via tampon-gravure.fr

Patrick de Mari

P’tit billet d’humeur

La fête du vin chez les cavistes !

Foires aux vins via ingoodwinewetrust
Les zones artisanales recèlent et rassemblent même ce qu’il peut y avoir de plus hideux en matière d’architecture et de décoration extérieure.

Nous avons déjà révélé tout le bien que nous pensions de ces environnements radieux dans un billet précédent : 
http://gretagarbure.com/2012/11/29/ptit-billet-dhumeur-6/
Personne ne s’étonne donc de quitter un panorama navrant pour pénétrer dans un hypermarché consternant.
La laideur y est omniprésente, les slogans publicitaires plus débilitants les uns que les autres, et les produits un peu (voire très) en deçà des normes de qualité élémentaires.
Et c’est dans ces paradis des temps modernes que nous sommes rituellement conviés à acheter nos belles bouteilles, pile au moment de la chasse aux perdreaux et aux pigeons migrateurs : sûrement un hasard !

Foire aux vins via astucesagogo.com
Les vins sont tellement bons qu’on n’est pas loin de vous en proposer une demi-palette pour le prix de six. Voir ainsi brader des nectars de rêve programmés, des élixirs présumés merveilleux ça vous introduit deux doigts de doute dans le fondement de vos certitudes, non ? Vraiment, non ? Bah, vous devriez pourtant y prêter un peu d’attention et rester sur vos gardes : ce sont des pièges à gogos !
A contrario, j’ai vu de mes yeux ébahis Damien, caviste d’Artnoa à Anglet, refuser de me vendre sa dernière bouteille d’une jolie cuvée car il savait qu’elle était restée debout et à la lumière trop longtemps…
Elle est où la conscience professionnelle ? Elle est là où est la prise en compte de l’intérêt du client.

Foire au vin via charentelibre.fr

En revanche, vive les foires aux vins de Bordeaux !
Vous souhaitez vous fournir en crus classés ? Les millésimes et les prix proposés vous conviennent ? Alors, allez-y ! Faites-vous plaisir ! ils ne seront pas moins chers ailleurs ! Puis mettez vos achats en cave, visitez-les de temps à autre, ouvrez une première bouteille dans cinq ans, une autre deux ans après, et puis une tous les ans : la dernière vous donnera des regrets éternels de ne pas les avoir toutes attendues ! Ou d’en avoir acheté autant !

Foire aux vins via bordeaux.com

Mais vous connaissez notre complainte sur les bons usages des achats de vins de TOUTES les autres appellations : je parierais volontiers dix ans de la vie de quelqu’un dont je tairai le nom que vous trouverez mieux chez un caviste de votre voisinage.
Vous savez, le magasin dont vous n’avez jamais osé franchir le seuil, de peur d’être ridicule ou mal à l’aise devant l’homme de l’art… N’en croyez rien : lui au moins, il vous conseillera et sera capable d’un geste commercial et personnalisé. Vous ne paierez pas plus cher et votre bouteille correspondra précisément à ce que vous souhaitiez car il aura su devancer ou interpréter vos désirs (de vins !).

Chez les cavistes, c’est la fête du vin toute l’année !

Patrick de Mari

P’tit billet d’humeur


FOIRES FOIREUSES

Ouf ! Les foires aux vins sont terminées.
Vous avez fait le plein de grands crus classés de Bordeaux à des prix avantageux, bien que très conséquents. Une semaine de plus et la CAF croulait sous les demandes d’aides sociales !

Maintenant il est temps de redevenir raisonnable et de retrouver le chemin de votre caviste préféré. Vous savez, celui qui vous conseille les vins qui vont accompagner à merveille votre bœuf aux carottes ou le poulet rôti du dimanche. Celui qui est en bas de chez vous, ce qui vous rend bien service, celui qui vous fait goûter ses dernières trouvailles afin de mieux connaître vos goûts, celui enfin qui connaît si bien son métier et mérite toute votre confiance.
Il ne vous en voudra pas de vos infidélités passagères ! Il vous accueillera comme s’il ne s’en était pas aperçu, alors même que l’engouement exagéré pour ces foires souvent foireuses menace la survie aléatoire de nos spécialistes de quartier. Ne nous y trompons pas, les cavistes sont des mécanos de formule 1 qui pourtant peuvent nous dépanner tous les jours.
Allez, la vraie rentrée peut commencer !

Patrick de Mari