Catégorie: La chronique de Greta Garbure

La chronique de Greta Garbure

Lettre ouverte à nos chers lecteurs

Clavier et verre de rosé © Greta Garbure

Clavier et verre de rosé © Greta Garbure

Un certain nombre d’entre vous nous suivent fidèlement et cette reconnaissance est très gratifiante pour nous.
Vos compliments et votre confiance aussi.

Toutefois, nous aimerions vous préciser qu’en dehors de www.gretagarbure.com, nous avons une activité professionnelle déjà bien remplie : presse écrite, presse web, reportages sur le terrain, livres et travaux littéraires variés dont vous pourriez bien avoir des nouvelles dès 2015.

Par conséquent, il ne nous est pas possible de répondre à toutes vos demandes au jour le jour, aussi sympathiques et gourmandes soient-elles !
Nous vous rappelons que depuis maintenant 2 ans, nous mettons en ligne une publication par jour, dimanche compris, ce qui porte à 777 le nombre d’articles que vous pouvez déjà consulter à ce jour.

Nous ne pouvons donc pas vous donner des recettes à la minute parce que vous avez trouvé tel produit ou telle spécialité au marché et que vous ne savez pas comment les cuisiner, ni vous renseigner dans l’instant pour vous expliquer les secrets de fabrication d’une charcuterie ou d’un fromage dont vous aimeriez connaître les mystères parce que votre curiosité vous taraude.

En revanche, nous notons soigneusement vos desiderata sur un calepin et nous vous promettons qu’à tous les vœux exprimés, nous apporterons des réponses adéquates au fil des semaines qui viennent.
Aussi, continuez à nous faire part de vos questions et de vos envies, mais sachez qu’il nous faudra un peu de temps pour y répondre.

Nous ne cessons d’écrire et d’écrire, encore et toujours… mais ce magazine n’est pas notre seul enfant !

En espérant que vous comprendrez que pour vous satisfaire il nous est nécessaire d’aller nous « promener » par monts et par vaux pour recueillir des informations à la source, et surtout que http://www.gretagarbure.com n’est que la partie visible de notre iceberg littéraire !

 

La chronique de Greta Garbure

Greta Garbure a 2 ans !

Happy Birthday via musical-happybirthday.com

Diou biban !

Quand Blandine et Patrick ont créé leur magazine en 2012, ce fut avec deux mois de retard puisqu’ils avaient initialement choisi le jeudi 13 septembre — jour de leur enregistrement juridique officiel — et jour de la Saint Aimé… allez savoir pourquoi !

À l’époque, z’avaient même pas vu que c’était le 256e jour de l’année (semaine 37) et que dans le calendrier républicain français, c’était le 27e jour de Fructidor, officiellement dénommé « Jour de la verge d’or » ! Sur ce coup, j’sais pas trop si j’ dois les croire…

Patrick & Blandine © Greta Garbure

Mais le sort — appelons sort, suerte, fatum, deux webmasters qui, successivement, n’ont pas voulu entendre leurs desiderata (le premier parce qu’il voulait absolument leur faire un truc qui clignote dans tous les sens, le second parce qu’il avait surestimé ses compétences) — en a décidé autrement et c’est seulement le mardi 13 novembre qu’à force de tâtonnements et de bricolages, Blandine — c’est la petite main du tandem — a fini par devenir (presque) geek !

Bon, c’était le 317e jour de l’année (semaine 46), jour de la Saint Brice et 23e jour du mois de Brumaire dans le calendrier républicain français, « Jour de la Garance ».
C’est moins symbolique mais il y a tout de même un p’tit côté « enfants du paradis », non ?
Atmosphère, atmosphère…

Blandine & Patrick en Normandie © Greta Garbure

Alors voilà !
En ce jour de second anniversaire, on voulait vous dire, à vous tous, nos gentils lecteurs qui croissez et multipliez de mois en mois, qu’on vous remercie très fort de nous lire — 753 articles déjà publiés — et de nous être de plus en plus fidèles.

Nous allons donc nous évertuer à continuer à vous satisfaire de notre mieux, Blandine, Patrick et moi.

En vous rappelant que notre but sur
WWW.GRETAGARBURE.COM,
Magazine du goût, des lettres et des saveurs,

est de défendre la gastronomie — et le vin en est l’une des clés de voûte — sur tous les fronts, c’est-à-dire au sein de 9 catégories génériques et de + de 40 rubriques.

Parce que pour nous la gastronomie est culturelle, qu’on aime défendre ce patrimoine, en poussant quelquefois des coups de gueule, mais surtout, avec le plus d’humour possible.

Et puis, ils ne le savent pas les deux lascars, mais le 13 novembre, c’est aussi la « Journée Mondiale de la gentillesse » !

Quand la team de Greta Garbure va tester un resto incognito !

Alors gentils lecteurs, c’est le jour où jamais de leur faire une ovation ! Cliquez, partagez, abonnez-vous, twittez, bref faites-leur savoir que vous appréciez leur magazine et encouragez-les à poursuivre leur chemin !

 D’autant qu’en 2015… surprise, surprise !
De nouveaux projets pourraient bien voir le jour…

Diou biban, longue vie à Greta Garbure !

tampon-bois-joyeux-anniversaire via revesdescrap.wordpress.com

La chronique de Greta Garbure

VACANCE(S)

Bon, comme c’est quand même moi qui commande sur GRETA GARBURE MAGAZINE, j’ai obligé Blandine et Patrick à partir en vacances au mois d’août ! Tout le mois d’août !

Ils l’ont bien mérité, non ?
Surtout Blandine… je trouve !
Patrick, pourquoi tu tousses ?

Et puis, ce sera sûrement l’occasion pour eux de revenir avec plein d’idées de sujets dans leurs musettes, valises, épuisettes, filets à papillons, etc.

Alors, rendez-vous le lundi 1er septembre pour de nouveaux articles et peut-être même de nouvelles aventures à vous annoncer !

En attendant, profitez-en pour vagabonder sur notre magazine et lire ou relire les 650 papiers qu’ils ont déjà écrits, toutes rubriques confondues (une quarantaine), en 20 mois d’existence !
C’est riche, varié, décalé, culturel, pédagogique, drôle, bref, tout à la fois pertinent et impertinent !

Et puis, je les connais bien les deux zèbres ! Indisciplinés comme ils sont, ça ne m’étonnerait pas qu’ils vous envoient quand même des cartes postales ! TOUS LES JOURS ! On parie ?

Diou Biban, WWW.GRETAGARBURE.COM est « LE » magazine du goût, des lettres et des saveurs qu’il faut lire !!!

Blandine & Patrick en Normandie © Greta Garbure

Qu’on se le dise et qu’on le dise à ses amis !

Bon été et bonnes vacances !

GG

La chronique de Greta Garbure

C’est Mardi-Gras,
et le gras… on aime ça !

Mardi-Gras via  mamietitine.centreblog.net

D’ailleurs, pour vous le prouver,
on vous offre aujourd’hui notre 500e article !

Quand on vous dit que la devise de Greta Garbure,
c’est… « Mets-m’en trop ! »

Trop de gourmandise,
Trop d’amour de la cuisine,
Trop d’ambition pour la gastronomie française,
Trop de respect pour les appellations,
Trop d’envie de plats pas trop « revisités »,
Trop d’appétit pour les produits sains,

Trop d’estime pour les vignerons sincères,
Trop le désir de bien vivre ensemble,

Trop le goût d’apprendre et de transmettre,
Trop de coups de gueule,
Trop de passion…

Panne-de-gras-de-porc-salé

Sagit (panne de gras de porc salée et et mise à rancir) © OCPOP

Et pour Mardi-Gras,
voilà tout ce que vous pouvez trouver comme recettes sur Greta Garbure :

- La tradition :
http://gretagarbure.com/2013/02/12/tradition-us-et-coutumes/

Beignets via sucrissime.com
– Les crêpes :
http://gretagarbure.com/2013/02/01/traditions-us-et-coutumes/

Pile de crêpes © Blandine Vié
– Le gâteau de crêpes :
http://gretagarbure.com/2014/02/01/traditions-us-et-coutumesou-desserts-de-grand-mere/

Gâteau de crêpes aux pommes via recettes-dietetiques.fr
– Les merveilles landaises :
http://gretagarbure.com/2013/02/11/traditions-us-et-coutumes-5/

Merveilles landaises via motsetmauxdemiche.blog50.com
– Les bottereaux :
http://gretagarbure.com/2013/03/07/traditions-us-coutumes/

Bottereaux via tartinesandrine.canalblog.com
– Les pets de nonne :
http://gretagarbure.com/2014/03/02/desserts-de-grand-mere-12/

Pets de nonne via dailymotion.com

Diou biban,
quand on vous dit
qu’on vous en met trop !

La chronique de Greta Garbure

Greta Garbure répond
au questionnaire de Proust

Questionnaire-de-Proust via carlitablog.blogspace.fr

1 • Le principal trait de mon caractère ?

Mettre les pieds dans le plat !
J’en conviens, c’est un crime de lèse-majesté quand on aime la cuisine autant que moi.

2 • La qualité que je préfère chez un homme ?

La gourmandise.
Mieux… les gourmandises !
Mais aussi la tendresse… 

3 • La qualité que je préfère chez une femme ?

Avoir de l’appétit !
Et le cran de ne pas accepter de se soumettre au code grégaire des apparences et aux diktats de la mode qui font des femmes des clones stéréotypés, à l’instar de ces pâtisseries maniérées qui ne se distinguent les unes des autres qu’à coups de colorants alimentaires.

Cupcakes via mondedelamodeetsatrs.blogspot.com

4 • Ce que j’apprécie le plus chez mes amis ?

Qu’ils sachent bien faire la cuisine !
Euh… surtout qu’ils m’aiment comme je suis.
Bref, leur indulgence.

5 • Mon principal défaut ?

La gourmandise ?
Mais à mon sens, ce n’est pas un défaut et encore moins un péché !
Sinon, j’ai beau chercher… j’ vois pas !!!

6 • Mon occupation préférée ?

Écrire.
Écrire sur la cuisine, c’est la cerise sur le gâteau.
Je suis gourmande de mots et de mets.

Plume et encrier via i-voix.net
7 • Mon rêve de bonheur ?

Que les vrais bons produits soient accessibles à tout le monde.
L’éducation du goût.
L’éducation tout court !

8 • Quel serait mon plus grand malheur ?

Ne plus avoir faim car la faim est un désir !
Être frappée d’agueusie.

9 • Ce que je voudrais être ?

Le meilleur dessert du monde pour l’homme que j’aime…
Mais pas sa Madeleine de Proust (private joke).

10 • Le pays où je désirerais vivre ?

Mais non… pas le Palais de Dame Tartine !
La France, si l’on ne considère que la gastronomie…
Et même si l’on considère le reste… la France quand même !
 

11 • La couleur que je préfère ?

Vin blanc, vin rouge, vin rosé, viande rouge (pas bleue), viande blanche, cochon noir de Bigorre, coq au vin jaune et aux morilles, poissons blancs (pas poissons rouges), truffes noires, truffes blanches, lentilles vertes, risotto noir à l’encre de seiche, polenta jaune ou blanche, piments verts et rouges, poivre noir, baies roses (modérément), citrons jaunes et verts, cerises rouges et confiture de cerises noires, petits fruits rouges, bière blonde, bière brune, folle blanche, chartreuse verte !
Euh ! J’ continue… ?
Car cette liste n’a rien d’exhaustif !
La cuisine est un arc-en-ciel !

12 • La fleur que j’aime ?

La fleur de sel !
Mais sûrement pas ces fleurs insipides censées décorer les assiettes !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

13 • L’oiseau que je préfère ?

Celui qui fait cuit-cuit dans mon assiette ! 

Cailles via picard.fr

 14 • Mes auteurs favoris en prose ?

Avec plus de 10 000 livres à la maison dont la moitié sont des livres de cuisine, j’ai l’embarras du choix pour les lectures !
Et des goûts si éclectiques que je ne peux distinguer quelques auteurs seulement, comme ça, au hasard.
Et puis, je peux aimer certains livres d’un auteur et pas les autres !
Mais on peut en discuter autour d’un verre…

15 • Mes poètes préférés ?

René Char pour n’en citer qu’un !
J’aime la poésie (presque) inconditionnellement.
Même celle du quotidien !
Et il y a beaucoup plus de poésie qu’on ne pense dans la cuisine…
 

16 • Mes héros favoris dans la fiction ?

Gargantua, Bérurier.
On voit tout de suite que j’aime bien les bellâtres un peu ténébreux !

Bérurier via palnete-genealogie.fr

17 • Mes héroïnes favorites dans la fiction ?

Je suis moi-même une héroïne !
Mais il vous faudra patienter jusqu’en 2015 pour lire mes publications et découvrir mes aventures !

18 • Mes compositeurs préférés ?

Si j’osais, je dirais que les pets d’après cassoulet sont une jolie musique !
Celle des flageolets — dont vous n’ignorez pas qu’ils sont des instruments de musique — aussi !
Après tout, c’est le questionnaire Marcel Prout… me souffle Patrick !

Cassoulet via balades-pyrenées.forumculture.net

 19 • Mes peintres favoris ?

Arcimboldo et ses gueules légumières ?
Brueghel et ses tablées de campagne, Rembrandt et son bœuf écorché ?
Un peu facile, non ?
Quoique… Pas mal, quand même !

Arcimboldo légumes via fr.wikipedia.fr  Le repas de noces de Brueghel via bruegel.pieter.free.fr  Bœuf écorché Rembrandt via devoir-de-philosophie.com

20 • Mes héros dans la vie réelle ?

Des héros, pas vraiment !
Mais des gens que j’admire et que j’aime !
Pour leurs qualités et leurs faiblesses…
Pour leur manière d’être…
 

21 • Mes héroïnes dans l’histoire ?

Pas Jeanne d’Arc.
Et pourtant, j’adore les grillades !
 

22 • Mes noms favoris ?

Dans l’intimité seulement. 

23 • Ce que je déteste par-dessus tout ?

Les foodistas anorexiques ?
Même pas ! En fin de compte, je les plains plutôt !
Alors l’hypocrisie et le mensonge.
Mais là, on rentre dans le cadre de l’intime…
 

24 • Personnages historiques que je méprise le plus ?

J’aurais bien dit Napoléon, mais quand même, y a eu Marengo !
Sinon… Évin, Élineau ! Mais sont-ils vraiment historiques ? Ou seulement hystériques… ?

25 • Le fait militaire que j’estime le plus ?

La bataille de polochons.

Bataille de polochons via meltybuzz.fr

26 • La réforme que j’estime le plus ?

Une réforme ? Oh la vache ! Tu parles d’une question !
Tu m’étonnes que Proust ait séché
 !
Quoique…
Réforme, vache, vache, réforme !
Mais oui, bon sang, mais c’est bien sûr !
La vache de réforme !
Car quand même, elle en a nourri des générations, cette bonne vieille !
Cette bonne vieille laitière qui a vêlé pendant 6 ans en moyenne et donné son lait avant de finir débitée en steaks !
Alors certes, le bœuf de Coutancie, l’Angus, le Fin gras du Mézenc, le bœuf de Bazas, le wagyu et compagnie sont des stars de nos cuisines, mais la vache de réforme, c’est la mère nourricière par excellence ! Et une Mamma, ça se respecte ! Alors oui… je l’estime !

En revanche, pour le côté plume, la réforme que je n’aime pas, c’est la réforme de l’orthographe de 1990 !
Qui n’est qu’un nivellement démagogique par le bas !
Voilà, c’est dit !

27 • Le don de la nature que je voudrais avoir ?

La beauté.
Puisque l’intelligence, l’humour, la gentillesse et le talent ne suffisent pas aux hommes de cœur (d’artichaut) !
 

28 • Comment j’aimerais mourir ?

Je dirais bien sur scène, voire « en Cène » entourée de douze amis, mais ce serait quelque peu prétentieux, non ?
Alors, cuisinée pour un festin ?
Euh… j’ délire, là ! Quoique…
Les convives ne seraient pas lésés, ma viande est persillée !
Sinon… tout pareil que Proust : aimée !
À côté de lui ! (Mon « Lui »… pas Proust !) 

29 • État d’esprit actuel ?

J’ai faim !
Et soif aussi !
C’est pas bientôt fini ce questionnaire à la noix ?

30 • Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence ?

Pas les fautes d’orthographe, en tout cas !
Ni les fautes sur les appellations culinaires.
Parfois, les fautes de goût.
Et ses fautes à lui…
 

31 • Ma devise ?

Celle-là, vous la connaissez déjà : Mets-m’en trop ! 

Bon, vous voulez mon avis ?
Il n’est pas complet ce questionnaire !
Et si on essayait un portrait chinois !!!
Mais après le dîner, alors !

© Blandine Vié