Catégorie: Tout frais pondu

Tout frais pondu

Les nouveaux logos
des Viandes Françaises

Logos des viandes de France
« À travers la signature « Viandes de France », les professionnels des filières françaises d’élevage garantissent aux consommateurs une viande issue d’animaux nés, élevés, abattus et transformés sur le territoire national.

La signature Viandes de France est facilement reconnaissable à sa forme qui rappelle la silhouette de la France et aux couleurs bleu-blanc-rouge.
Viandes de France concrétise l’engagement des acteurs des filières viande pour une alimentation de confiance, basée sur la certitude de l’origine, le goût du travail bien fait et l’assurance de bonnes pratiques, c’est-à-dire le respect dû aux savoir-faire, aux animaux et aux territoires depuis la fourche de l’éleveur jusqu’à la fourchette des consommateurs. »

EXE_LOGO_LePorcFrancais_RVB

C’est en tout cas la promesse faite par tous les acteurs de la filière qui mettront ce nouveau logo en place, avec la bénédiction de Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt qui précise :

« La création de la signature Viandes de France, que je soutiens depuis l’origine, est le résultat d’un travail collectif associant l’ensemble des opérateurs des filières viandes, des éleveurs aux acteurs de la distribution.
Je salue cette dynamique qui sera, j’en suis certain, gagnante.
Pour les consommateurs, c’est une double garantie : la certitude de l’origine française de la viande et de sa parfaite traçabilité mais aussi la certitude que les conditions de production offrent un très haut niveau en termes sanitaire, environnemental, de respect du bien-être animal, ou encore d’alimentation animale. Avec Viandes de France, le consommateur a désormais un moyen simple en faisant ses courses d’être rassuré et de saluer l’excellence du travail des professionnels français.
Pour les filières, c’est un atout économique majeur, mais également la reconnaissance de l’engagement de nos professionnels et de la qualité d’un réseau de filières structurées et d’interprofessions renforcées. C’est aussi la manifestation de l’attachement aux garanties sociales apportées aux salariés du secteur, qui sont parmi les plus élevées d’Europe. La volonté claire manifestée par la grande distribution et les artisans qui s’associent à cette démarche, montre que tous, producteurs, distributeurs et consommateurs, sont capables de jouer collectif dans l’intérêt commun.
Acheter Viandes de France donne des garanties, participe concrètement à l’effort de redressement du pays et au maintien de la vitalité de tous nos territoires. »

LOGO-Viande_Bovine_francaise_Q     LOGO-Viande_deVeau_francaise_Q     LOGO-Viande_Chevaline_francaise_Q                         LOGO-Viande_Ovine_francaise_Q

Logo-Volaille-française-RVB                         Volaille_francaise_logo_2014_Quadri-isolé

Étant donné les scandales liés à la viande ces dernières années, espérons que ce discours officiel n’est pas qu’un vœu pieu et qu’une réelle transparence va assainir la filière à tous les niveaux, même celui de la grande distribution.
On peut néanmoins s’étonner que le logo censé figurer la France soit un pentagone et non un hexagone !

Car ce symbolisme du chiffre 5 me fait immédiatement penser au mouton à 5 pattes !
Et je crains bien que toutes ces sales affaires de viandes frelatées, interchangeables, importées frauduleusement, éhontément maquillées, élevées en batterie, etc. ne soient guère éradiquées par ces mesures officielles dont on comprend bien qu’elles visent à rassurer le consommateur mais qu’elles ne sont en fait qu’un cautère sur une jambe de bois ?
ET SI, POUR ÊTRE SÛR DE CE QU’IL Y A DANS VOTRE ASSIETTE, VOUS ACHETIEZ PLUTÔT VOTRE VIANDE CHEZ DE VÉRITABLES ARTISANS ?

Blandine Vié

Actu

Concours des jeunes talents organisé par la fromagerie Graindorge


Le 3 juin dernier a eu lieu la troisième édition du Concours Jeunes Talents organisée 
par la Fromagerie E. Graindorge


Créé en 2011, le trophée Graindorge récompense le talent des jeunes chefs installés en 
Normandie qui valorisent les produits normands et en particulier les fromages AOP Normandie : le Livarot, le Pont-L’Evêque, le Camembert de Normandie et le Neufchâtel. Présentés sur une assiette servi avec un accompagnement, sur un traditionnel plateau ou encore cuisinés, les fromages peuvent être mitonnés de bien des manières !

A l’origine de cette démarche, Thierry Graindorge et Michel Bruneau, tous deux fervents défenseurs d’un savoir-faire mais surtout d’une région, la Normandie et de son terroir. Derrière cette distinction, on retrouve également une volonté affirmée de promouvoir la gastronomie à travers les restaurateurs, qui mettent en avant, au quotidien, les produits typiques de la région.

Les cinq Jeunes Talents récompensés en 2013 sont :

-Jean-Noël Ganachas du restaurant Le Piano de Jean-Noël à Fécamp (Seine-Maritime) 

-Christophe Poirier de l’Hôtel La Licorne Royale à Lyons La Forêt (Eure)  

-Sébastien Rémy du restaurant L’Angle Saint-Laurent à Bayeux (Calvados)  

-Gaëtan Grespin du restaurant Au Bon Accueil à Juvigny sous Andaine (Orne)  

-Régis Chauvin du restaurant Le Vauban à Cherbourg (Manche)


Les cinq Jeunes Talents vus par Michel Bruneau
 


Jeunes_Talents_2013

*Sébastien Rémy à Bayeux, L’Angle Saint-Laurent 

« Le petit poucet de la jeune cuisine normande a fait ses classes à l’école Ducasse …Alors, pas étonnant qu’il soit aussi respectueux du terroir, ce qui n’exclut pas loin de là, de l’audace, de la créativité et des saveurs justes et maîtrisées. 

Pour lui, le produit est roi et la précision de ses cuissons et de ses assaisonnements reflète bien sa rigueur créative.  Il n’est pas difficile notre petit poucet, il se contente du meilleur ! » 

  

*Gaëtan Grespin à Juvigny sous Andaine, Au Bon Accueil 

« Après avoir fait ses classes (et être sorti premier)  à la Grenouillère d’Alexandre Gautier, Gaëtan et son épouse ont choisi de s’installer en Normandie, et bien leur en a pris ! Un œil malicieux, de l’audace et de la folie dans sa cuisine, et ce dans le bon sens du terme, voilà la valeur ajoutée de ce chef terriblement attachant et qui va faire très rapidement (c’est déjà presque fait)  faire parler de lui et de sa cuisine ! » 

  

*Régis Chauvin à Cherbourg,  Le Vauban  

« Lorsque vous demandez à Régis Chauvin la conception de sa cuisine, il vous répond sans hésiter : partage, respect, rigueur. 

Nul doute, ce jeune chef qui a œuvré (je devrais dire cuisiner) aux côtés de Jacques Chibois, a ramené dans ses bagages non seulement le sourire de son épouse (Niçoise) mais aussi des tonnes de soleil et de passion, qui chaque jour illuminent ses assiettes et sa cuisine. Et tout cela le plus simplement du monde ! La simplicité a aujourd’hui un prénom.  BONHEUR… » 

 

*Jean-Noël Ganachas à Fécamp, Le Piano de Jean-Noël 

« Un cuisinier libre, un breton naturalisé (enfin presque) à la cuisine normande, voilà en deux mots résumés notre chef qui, chaque jour aux grés du marché et ses humeurs, et ce devant son piano, nous offre une cuisine de bistro certes, mais un bistro haut de gamme où terre et mer se côtoient pour le bonheur de nos papilles. Son passage aux côtés d’Alexandre Bourdas, Le Saquana à Honfleur a éveillé en lui la découverte des saveurs justes ! Merci Jean-Noël, ne change rien, tu as trouvé la recette du bonheur… » 

  

*Christophe Poirier à Lyons la Foret, La Licorne Royale 

« Food France, avec Alain Ducasse, mais aussi aujourd’hui …fou de Normandie. Admiratif de Bernard Pacaud, il a cuisiné aux côtés de son second Jean-Marc Boyer MOF, et voilà peut-être  le chef en Normandie le plus sérieux, le plus respectueux du produit, du terroir et de la tradition (revue et corrigée). 

Dans sa cuisine, pas de tralalas, 3 produits dans chaque assiette, (les meilleurs), pas un de plus. 

Le produit star : une garniture et un vrai jus maison ! C’est tout et bien assez pour lui ! 

Ah ! Qu’elle est belle la cuisine normande quand elle touche la perfection ! » 

 

Trohée des 5 talents © Blandine Vié

 

Tout frais pondu

WWW.GRETAGARBURE.COM

Magazine du goût, des lettres et des saveurs…
Gastronomie, vins, restaurants, tourisme, évasion.

LE WEB MAGAZINE QUI MONTE…

Bandeau du blog Greta Garbure
DÉJÀ 156 ARTICLES DANS LES ARCHIVES DE WWW.GRETAGARBURE.COM !

PLUS DE 20 RUBRIQUES  OÙ FAIRE VOTRE CHOIX !

ABONNEZ-VOUS — c’est gratuit ! — POUR ÊTRE AU COURANT DE TOUTES LES PARUTIONS DE GRETA GARBURE.

ET RETROUVEZ-NOUS AUSSI SUR http://www.facebook.com/GretaGarbureMagazine !

Tout frais pondu

Mondial de la Saucisse (22 décembre 2012)

Saucisses à pocher ou poêler © Blandine Vié
Saucisses © Blandine Vié

Il s’en passe des choses à Bayonne ce week-end !
Notamment le deuxième « Mondial de la Saucisse », organisé par le Guide des Gourmands, c’est-à-dire par Élisabeth de Meurville qui est allée, courageusement au-devant des saucissiers de tous les horizons, même les plus lointains.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cette célébration charcutière fut orchestrée par l’irrésistible Alain Darroze, présentée par l’impeccable Christophe Devé, et arrosée par les magnifiques madirans du château d’Aydie et irouléguys Gutizia.
L’Asie était représentée par la Thaïlande et les Philippines, l’Europe de l’Est par la Slovaquie, la Pologne et la Roumanie.
Le Portugal avait envoyé ses saucisses à flamber et la Navarre voisine ses txistorras (prononcez tchi).
La France a brillé grâce aux saucisses de pays du très basque Oyharçabal.

Txistorras via www.carniceriakm0.com
J’ai tout goûté et n’ai plus faim !

PdM

Tout frais pondu (nouvelles nouvelles)

NOVEMBRE, MOIS DES PRODUITS TRIPIERS

Les abats firent les délices des ripailles rabelaisiennes, de la cuisine de cour de nos rois de France, et de la cuisine populaire des années 50. Ils tombèrent hélas en désuétude au moment de la maladie de Creutzfeld-Jakob (maladie de la vache folle). Aujourd’hui réhabilités et rebaptisés « produits tripiers » par euphémisme — notre société aimant les édulcorations hypocrites —, ils sont ordinairement prisés dans les brasseries où l’on sert des plats canailles, mais pas toujours faciles à trouver pour les cuisiner soi-même, du fait de la disparition de nombreux tripiers. Un conseil : ayez la bonne habitude de faire vos courses sur les marchés, vous y redécouvrirez des trésors de produits oubliés.

L’opération « Novembre, mois des produits tripiers » a lieu maintenant chaque année — 2012 est la douzième édition — afin de montrer aux consommateurs que ce sont des aliments de première qualité dont la diversité de goûts et de textures (craquante, moelleuse, gélatineuse) permet de varier les plaisirs car ils se déclinent selon une infinie variété de recettes épatantes. Alors, n’hésitons pas à les inviter plus souvent sur nos tables. Car, bien souvent, si on les boude, c’est surtout parce qu’on ne sait pas trop comment s’y prendre avec eux et qu’on n’ose pas les cuisiner. Goûteux, très ludiques, et souvent économiques (exception faite des ris et du foie de veau), ils sont pourtant devenus les vedettes de ce qu’il est convenu d’appeler la « bistronomie », ce courant très tendance qui propose une relecture des classiques de la cuisine de bistrot et de la cuisine bourgeoise sans en garder les clichés.
Une confidence : nous, nous en dégustons plusieurs fois par mois tous les mois de l’année, et pas seulement en novembre !

BV

www.produitstripiers.com